Crise des migrants – Migrants détenus en Libye: "Sortez-les de là! "

Les camps de détention de migrants d’Afrique sub-saharienne en Libye « sont essentiellement des hangars à humains », a jugé lundi à Rome Arjan Hehenkamp, directeur général de Médecins sans frontières (MSF) Pays-Bas, de retour de mission, appelant à les « sortir de là ». Sous l’égide de son antenne néerlandaise, l’ONG fournit une assistance médicale dans des centres placés sous le contrôle du gouvernement d’union à Tripoli, mais de facto aux mains de milices avec lesquelles il faut sans cesse négocier les conditions d’accès. « Ces centres sont essentiellement des hangars à humains », où les migrants sont entassés par dizaines, sans air, mal nourris et sans soins, soumis aux violences des réseaux de passeurs. « Les gens sont abusés, usés, vendus… », a-t-il raconté lors d’une conférence de presse.

Dans ces centres, « les gens ont perdu toute forme de contrôle, ils sont à la merci de leurs geôliers. Ils ne peuvent pas parler mais leurs yeux sont suppliants. J’en reviens avec une seule idée en tête: +Sortez-les d’ici+ », a-t-il expliqué.

Pour lui, cela ne passe cependant pas par les efforts européens pour pousser les tribus du sud du pays à bloquer le trafic d’êtres humains et les gardes-côtes libyens à empêcher les embarcations d’atteindre les eaux internationales.

Partager l'article

03 avril 2017 - 18h30