Crise des migrants – L'UE devrait abandonner son plan "irréaliste" de répartition

L’Union européenne devrait abandonner son plan « irréaliste » de répartition des migrants, estime le chef de la diplomatie autrichienne, Sebastian Kurz, alors que la Hongrie voisine organise dimanche un référendum sur cette question. « L’objectif est totalement irréaliste », a-t-il dit au quotidien Welt am Sonntag. Les désaccords sur ce dossier entre membres de l’UE menacent « la cohésion de l’ensemble de l’Union européenne », a ajouté le ministre, en relevant par ailleurs que « de nombreux réfugiés refusent d’aller dans certains pays de l’UE ».
Le ministre autrichien a refusé de se prononcer sur le référendum organisé en Hongrie, que le Premier ministre hongrois Viktor Orban veut transformer en plébiscite pour sa politique antimigrants et en pied de nez à l’Union européenne.
Adopté il y a un an, le plan de l’UE sur les migrations visait à relocaliser sur deux ans 160.000 personnes recensées en Grèce et Italie. A ce jour, quelque 5.600 d’entre elles ont été réparties au sein de l’UE.

Partager l'article

02 octobre 2016 - 14h00