facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Cravates en soie, sacs luxueux : des artisans d'Hermès à Mexico

Entourée de curieux qui la prennent en photo, sous une halle installée dans le quartier chic de Polanco, à Mexico, une couturière d’Hermès, marque emblématique du luxe français, plante d’un geste précis son aiguille dans la soie d’une cravate. Viviane Ménard, 58 ans, travaille pour cette maison prestigieuse depuis 21 ans. Chaque jour elle coud une cinquantaine de cravates en soie dans les ateliers de Nontron, en Dordogne. Mais cette semaine elle est en tournée dans la capitale mexicaine pour présenter son savoir-faire dans le cadre d’un festival des métiers organisé par la marque française, en itinérance dans plusieurs grandes villes du monde. « Ce contact avec les gens a quelque chose de valorisant pour moi », explique la couturière.

Des visiteurs défilent pour admirer ces artisans au travail dans de mini-ateliers où ils poursuivent leur activité quotidienne. « Des curieux qui passent par là voient de la lumière, entrent et découvrent un monde qu’ils ne connaissaient pas », raconte une autre de ces « petites mains » d’Hermès, Aude Novikoff, en donnant de subtiles touches de couleur rouge à l’assiette en porcelaine qu’elle peint. Pour la marque, c’est une nouvelle manière de faire connaître ses produits et sa philosophie « basée sur la qualité et le temps », explique Kamel Hamadou, un chargé de communication du groupe, présent sur place.

Aucun produit n’est ici vendu. L’objectif est de « sensibiliser un public qui aujourd’hui veut tout, tout de suite » et « expliquer ce qui se cache derrière tel ou tel objet », poursuit M. Hamadou, qui accueille également des scolaires durant les dix jours de l’opération. Equipé d’un micro, il commente au public les différentes étapes de l’impression du fameux carré en soie, que réalise méticuleusement sous les yeux des visiteurs Frédéric Libaud, imprimeur sur étoffe venu de Lyon, travaillant depuis 27 ans chez Hermès.

Un peu plus loin, on peut assister à la fabrication d’un des fleurons de la marque, le sac Kelly. « Un artisan peut en faire seulement deux par semaine », indique Pierre Grosperrin, assis sur un tabouret et vêtu d’un tablier en cuir, tout en manipulant marteaux et ciseaux, sous les yeux attentifs d’une dizaine de curieux. « C’est un travail délicat, il faut beaucoup de patience », précise le maroquinier. A la moindre erreur ou imperfection le produit est jeté.

Venue de Cuernavaca pour découvrir ces artisans, Alma Rosario, 30 ans, y voit une occasion d’apprendre. « Il y a des similitudes avec l’artisanat mexicain, mais au Mexique il y a peu de soutien économique et certains ont abandonné leur savoir-faire », regrette-t-elle. Dans un pays où vivent environ 60 millions de pauvres, la présence de la marque de luxe, dont les sacs valent plusieurs milliers d’euros, ne choque pas. « Nous sommes un pays de contrastes et le marché du luxe est ici très puissant » rappelle Julio Limon, 28 ans, un autre visiteur, intéressé par le design. En un peu plus de dix ans, la marque française a ouvert cinq boutiques au Mexique pour accompagner la croissance de ce marché, dont deux boutiques en dehors de la capitale, à Guadalajara (ouest) et Monterrey (nord).

Inaugurée en décembre 2015 dans ce même quartier de Polanco à Mexico, la dernière boutique à ouvrir est aussi la plus grande avec une surface de 300 mètres carrés. Elle est située dans un centre commercial flambant neuf, consacré quasi-exclusivement au luxe, le Palacio de Hierro, initialement créé par des immigrants français de la région de Barcelonnette, dans les Alpes du sud, venus au Mexique au 19e siècle. En forme de pyramide rouge, et dominant cette partie chic de la mégapole, ce centre commercial accueille désormais, entre marbre et éclairages savamment étudiés, les plus grandes marques de luxe mondiales. Prochaine étape de ce festival des métiers d’Hermès: le Canada, à Vancouver, en septembre.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

22 juillet 2017 Un homme privé de liberté pour une bagarre au couteau ayant fait un blessé grave

Une violente bagarre a éclaté entre deux hommes vendredi en milieu de journée au coin du Parc Louise-Marie et de la rue de Bruxelles à Namur, a indiqué le parquet de Namur. L’un des deux hommes a été hospitalisé d’urgence pour une entaille qui lire plus

Belga

22 juillet 2017 Seize policiers afghans tués dans un bombardement américain

Seize policiers afghans ont été tués vendredi dans un bombardement américain sur la province du Helmand (sud), ont rapporté samedi à l’AFP des responsables de la police locale et de la province. La frappe aérienne, attestée par le siège lire plus

Belga

22 juillet 2017 Départs en vacances – Journée rouge sur les routes des vacances

Touring prévoit une journée rouge sur les routes, ce samedi, pour les départs en vacances. La période la plus chargée se situera entre 9h00 et 13h00. A 7h15, on notait la formation des premiers bouchons dans la vallée du Rhône, en France, sur l’A7 entr lire plus

Belga

22 juillet 2017 Colombie: des tombes précolombiennes mises au jour lors de travaux à Bogota

Huit tombes datant de la période précolombienne, et contenant des restes humains, ont été mises au jour dans un quartier populaire du sud de Bogota lors de travaux d’installation d’un nouveau transport par câble, a annoncé la mairie de la capitale. Les osseme lire plus

Belga

22 juillet 2017 Crise politique francophone – "Si Elio Di Rupo part, il n'y a plus de parti!", assène André Flahaut

« Si Elio Di Rupo part, il n’y a plus de parti! », estime le ministre PS du Budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles André Flahaut, dans un entretien publié par Sudpresse samedi. Alors que le président des socialistes a parfois été remis en question, lire plus

Belga

22 juillet 2017 Crise politique francophone – Le cdH a mis "énormément de freins" en matière de gouvernance, juge Paul Magnette

Selon Paul Magnette (PS), qui devrait bientôt quitter, forcé, ses fonctions de ministre-président wallon, le cdH a mis ces dernières années « énormément de freins » en matière de gouvernance et de transparence, peut-on lire dans un entretien publi lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/