facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Courrèges, toujours futuriste, présente des vêtements disponibles immédiatement

Epousant une tendance qui s’affirme dans le monde de la mode, Courrèges a présenté mercredi lors de la Fashion Week parisienne une collection automne-hiver dont une partie des modèles sont disponibles dès ce soir à la vente. Fidèle au caractère moderne et futuriste du fondateur André Courrèges, décédé en janvier, le duo de jeunes créateurs Sébastien Meyer et Arnaud Vaillant a fait défiler des modèles au style frais et dynamique, revisitant les classiques comme les petites robes trapèze, les bottines blanches et les blousons courts. Les mannequins évoluaient devant un écran géant sur lequel étaient projetées les images des vêtements qu’elles portaient, sous différents angles.

Nouveauté cette saison: la marque s’est engagée à ce qu’un tiers de sa collection, environ une vingtaine de pièces, soit disponible immédiatement dans les boutiques Courrèges et sur internet. « Cela fait longtemps qu’on en parle avec Jacques (Bungert, coprésident de Courrèges), depuis qu’on est arrivés dans cette maison (en 2011). Le sujet est à la mode en ce moment, nous on le fait, en vrai », a déclaré à l’AFP Frédéric Torloting, l’autre coprésident de la marque, après le défilé.

Ces vêtements ont donc été fabriqués en amont de leur présentation. « Cela demande une organisation. Cela demande aussi de prendre un certain risque, parce qu’on produit avant de savoir si on va vendre », reconnaît ce dirigeant, issu de l’univers de la publicité, qui trouvait « frustrant » le délai de plusieurs mois d’attente entre le show et la disponibilité des vêtements à la vente.

« Nous, on a une chance, c’est qu’on est petit, donc on peut s’organiser. Quand on est très gros, ça demande des armées de consultants pour faire ça », dit-il.
La maison, en plein renouveau, ne compte pas s’arrêter là: « La saison prochaine il y aura encore une partie bien plus importante qui sera en boutique dès le lendemain du show », assure Frédéric Torloting.

Pourquoi une telle démarche? « Franchement les saisons, il n’y en a plus vraiment, explique-t-il. On voit bien que les collections sont un mélange de pièces de la saison dont on parle, mais aussi de pièces de mi-saison. Et puis il ne fait pas le même temps partout… » Plusieurs maisons sont converties à cette idée du « see now, buy now » (« vous voyez, vous achetez »): Tom Ford et Burberry ont annoncé leur intention de mettre leurs vêtements en vente en magasin immédiatement après les défilés à partir de septembre. En février lors de la Fashion week de New York, la créatrice américaine Rebecca Minkoff a présenté une collection disponible à la vente aussitôt à 70%, et quelques silhouettes du défilé de Diane von Furstenberg l’étaient également.

Si le CFDA, organe de représentation de la mode aux Etats-Unis, a lancé une réflexion sur ce changement de calendrier, la Fédération française de la Couture, organisatrice de la Fashion Week parisienne, y est en revanche opposée, y voyant une menace à la créativité des designers au profit d’une vision uniquement commerciale.

A l’instar d’André Courrèges, icône de la mode des années 1960 à l’esprit visionnaire, Sébastien Meyer et Arnaud Vaillant, arrivés à la direction artistique de la maison en mai 2015, ont par ailleurs exprimé leur goût pour les nouvelles technologies dans le défilé. Deux manteaux de leur collection sont disponibles en version chauffante, par une simple pression sur un bouton. La démarche est pour l’instant « symbolique », explique Frédéric Torloting.

« Il y a un sujet qui est très difficile à traiter en mode, c’est la technologie. C’est souvent antinomique, on se dit c’est techno, donc ce n’est pas glamour. En fait, si, ça peut le devenir! », dit-il. « Donc c’est la première pierre; et on va faire plein d’autres choses dans ce domaine », promet le dirigeant.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

19 août 2017 Child Focus à la recherche de deux enfants disparus à Duffel

Child Focus a lancé samedi un avis de recherche pour retrouver deux enfants – Liam Merckx, 11 ans, et sa soeur Elise, 13 ans – disparus depuis vendredi à Duffel (province d’Anvers), a indiqué samedi le porte-parole de la fondation, Dirk Depover. Les deux enfants n’ont plus lire plus

Belga

19 août 2017 Euro 2017 de hockey – "Une bonne mise en route malgré quelques déchets techniques" analyse Alix Gerniers

La Belgique a bien entamé son Euro de hockey féminin en écartant la République tchèque par 6 buts à 0, samedi midi, pour son premier match du groupe A, au Wagener Stadium d’Amstelveen. « Un bon match, cela fait toujours du bien de commencer ainsi », analyse Al lire plus

Belga

19 août 2017 Attentats en Catalogne – La cellule djihadiste "démantelée", selon le ministre espagnol de l'Intérieur

La cellule d’une douzaine d’auteurs des attentats de Barcelone et Cambrils est désormais « démantelée », a affirmé samedi le ministre espagnol de l’Intérieur, alors qu’un homme, Younès Abouyaaqoub, est activement recherché par la police. L’annonce a d lire plus

Belga

19 août 2017 Attaque au couteau en Finlande – L'assaillant de Turku était un demandeur d'asile qui visait des femmes

Le ressortissant marocain de 18 ans accusé d’avoir tué deux personnes et blessé huit autres en Finlande vendredi, était un demandeur d’asile qui voulait s’en prendre à des femmes, a annoncé samedi la police. « Nous pensons que l’assaillant ciblait en particul lire plus

Belga

19 août 2017 Euro 2017 de hockey – Les Red Panthers débutent la compétition par une large victoire sur la République tchèque

La Belgique (FIH 14) a débuté l’Euro féminin de hockey par un large succès 6-0 sur la République tchèque (FIH 24), samedi, à Amsterdam, dans le groupe A. Louise Versavel a réalisé un doublé. Les Red Panthers ont rapidement trouv lire plus

Belga

19 août 2017 Italie: les expulsions antiterroristes dépassent le nombre de 200

L’Italie a annoncé samedi l’expulsion de deux Marocains et d’un Syrien, soupçonnés d’avoir des liens avec l’extrémisme islamiste, portant à 202 le nombre d’expulsions pour ce motif de ce pays depuis janvier 2015. Sans appel, les ordres d’expulsion ministérie lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/