Coupe Davis – Johan Van Herck, capitaine de la Belgique: "Une journée parfaite, mais ce n'est pas fini"

La Belgique mène 2-0 face à l’Italie en quarts de finale de la Coupe Davis après les deux premiers simples disputés vendredi sur surface dure au Spiroudôme de Charleroi. Il ne reste plus qu’un point à prendre, soit samedi après le double soit dimanche après un des deux derniers simples, pour que la Belgique, finaliste en 2015, se retrouve en demi-finales pour la deuxième fois en trois ans. Steve Darcis (ATP 53) avait amené le premier point en battant Paolo Lorenzi (ATP 38) 6-7 (3/7), 6-1, 6-1, 7-6 (7/4) en 3 heures et 20 minutes. « Steve doutait un peu en début de match », analysait Johan Van Herck. « Il n’a pas concrétisé ses balles de break et il n’a pas vraiment bien joué en début de tie-break. Il ne s’est plus relâché par la suite et s’est basé sur son jeu. Il est toujours très motivé par la Coupe Davis, je suis content de l’avoir dans mon équipe ».
David Goffin (ATP 13) a ensuite enfoncé le clou en battant Andreas Seppi (ATP 76) 6-4, 6-3, 6-3 en 2 heures et 8 minutes. « David a été mené en début de match, mais je le connais, je sais comment il peut progresser en cours de rencontre. Il a bien géré le match en étant là dans les moments importants ».
En menant 2-0 après la première journée, les troupes de Johan Van Herck sont désormais sur du velours avant le double de samedi.
« Je ne m’attendais pas à être dans cette situation, mais je l’espérais. Nous étions prêts et confiants avant de monter sur le court, nous savions que nous avions une occasion de mener 2-0, mais on ne sait jamais, tous les matches doivent être joués, surtout en Coupe Davis. Pour rappel, les Italiens menaient 2-0 au 1er tour en Argentine, mais les Argentins étaient revenus à 2-2. Ce n’est pas fini. C’est sûr qu’on va jouer le double pour le gagner. A Ruben Bemelmans et Joris De Loore de venir avec la même mentalité qu’aujourd’hui en simple ».

Partager l'article

07 avril 2017 - 22h40