Corruption: le nombre de cas atteint un plancher

Les services de police n’ont enregistré que 49 procès-verbaux pour des faits de « corruption publique » (auprès des fonctionnaires) l’année passée, écrit De Tijd samedi. Cela représente une chute de 50% en cinq ans. Une des raisons avancées par la police pour expliquer cette chute est la diminution du nombre de fonctionnaires.
Depuis 2011, la corruption ne fait plus partie des priorités du plan national de sécurité. Le nombre d’enquêteurs dévolus à ces dossiers a ainsi diminué d’un quart.
Le ministre de la Fonction publique Steven Vandeput (N-VA) indique qu’un service fédéral interne d’audit a entamé ses travaux le 1er juillet. Il doit permettre d’améliorer les contrôles au sein des institutions fédérales.

Partager l'article

06 août 2016 - 07h25