Corruption de mineurs: seconde nuit de garde à vue pour Jean-Marc Morandini

L’animateur Jean-Marc Morandini, entendu depuis mercredi matin par la police, passe une seconde nuit en garde à vue dans le cadre d’une enquête pour « corruption de mineurs », a-t-on appris jeudi de source judiciaire. Jean-Marc Morandini, pilier des ondes d’Europe 1 depuis quinze ans, fait actuellement l’objet de deux enquêtes conduites par le parquet de Paris: l’une ouverte début août pour « harcèlement sexuel » autour des castings de sa websérie « Les Faucons », l’autre sur des soupçons de « corruption de mineurs ».
Déclenchée fin juillet, l’enquête pour corruption de mineurs s’appuie sur les plaintes déposées en juillet et septembre par deux jeunes hommes, mineurs à l’époque des faits qu’ils dénoncent.
L’animateur, âgé de 51 ans, a été convoqué mercredi à 9H00 à la Brigade de protection des mineurs (BPM) pour être entendu sur ces accusations, qui ne sont pas liées à l’affaire des castings.
Au terme de sa garde à vue qui peut s’étendre jusqu’à vendredi matin, l’animateur peut soit être déféré devant la justice soit être relâché sans être poursuivi à ce stade.
Jean-Marc Morandini avait dénoncé fin juillet des accusations « parfaitement mensongères et diffamatoires » et « une manipulation ». Face à la polémique, Europe 1 et Canal+ ont depuis retardé la participation de l’animateur à leurs émissions.

Partager l'article

23 septembre 2016 - 03h15