Corée du Nord: le pape en faveur d'"une solution diplomatique"

Interrogé sur le dossier nord-coréen et les ambitions nucléaires du régime de Pyongyang, le pape François a insisté samedi, dans l’avion qui le ramenait d’Egypte, sur la nécessité d'”une négociation en vue d’une solution diplomatique”. “J’appelle aux leaders en divers endroits d’oeuvrer pour résoudre leur problème via la voie diplomatique”, a affirmé le pontife aux journalistes qui partageaient son avion de retour d’Egypte où il a passé deux jours.
Une guerre plus vaste détruirait “une bonne partie de l’humanité (…) Ce serait terrible”, a-t-il poursuivi. Reprenant son thème habituel de la “guerre mondiale par morceaux”, il a estimé que ces morceaux étaient “concentrés en des points qui déjà étaient chauds. En Corée aujourd’hui, il semble que cela se soit trop réchauffé”.
“Il y a tant de médiateurs dans le monde qui se proposent. La Norvège, par exemple, qui est toujours prête à aider”, a-t-il relevé, ajoutant que les USA devaient augmenter leurs efforts de médiation.
Jorge Bergoglio s’est également dit prêt à rencontrer Donald Trump, à l’occasion du passage du président américain fin mai en Italie pour le G7 de Taormina (Sicile).
“Je n’ai pas encore été informé par la secrétairerie d’Etat qu’il y ait eu une demande. Je reçois tous les chefs d’Etat qui en font la demande”, a déclaré le pontife argentin, qui avait estimé lors d’un autre vol l’année dernière qu’un homme promettant de bâtir un mur contre les migrants n’était “pas chrétien”.

Partager l'article

30 avril 2017 - 02h10