Conflit en Syrie – Washington assure que John Kerry ne viendra pas à Genève

Le Département d’Etat américain n’a pas confirmé la venue de John Kerry à Genève jeudi et vendredi pour discuter de la Syrie avec son homologue russe Sergueï Lavrov. Cette rencontre avait été annoncée plus tôt par le ministère russe des affaires étrangères. A Washington, le porte-parole du département d’Etat, Mark Toner, a précisé que John Kerry ne serait pas dans la cité de Calvin jeudi. « Nous n’accepterons pas un accord qui ne répond pas à nos objectifs fondamentaux », a-t-il affirmé.
Selon le ministère russe des affaires étrangères, les deux hommes ont travaillé mercredi au cours d’une conversation téléphonique sur « les détails de l’accord sur une coopération russo-américaine dans la lutte contre les groupes terroristes en Syrie, l’extension de l’aide humanitaire et le lancement du processus politique ». « Il a été convenu de poursuivre les discussions lors d’une rencontre entre MM. Lavrov et Kerry à Genève les 8-9 septembre », a ajouté le ministère.
M. Lavrov a en outre protesté au cours de sa conversation avec son homologue américain à propos des nouvelles sanctions adoptées par Washington à l’encontre de Moscou en lien avec la crise ukrainienne. « Il a été souligné qu’une coopération normale, y compris sur le règlement de conflits régionaux (…) est impossible sans qu’on respecte le minimum de convenances », a affirmé le ministère.
Vladimir Poutine avait estimé lundi qu’il y avait un « certain rapprochement des positions» entre Moscou et Washington sur la Syrie, malgré un entretien informel avec Barack Obama qui n’a abouti à aucun accord en marge du G20. Le président russe avait alors affirmé qu’un accord de coopération avec Washington pourrait être conclu « dans les prochains jours ». Il avait jugé son homologue américain « absolument sincère » dans sa volonté de mettre fin au conflit en Syrie.

Partager l'article

07 septembre 2016 - 22h40