facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Conflit en Syrie – Poutine qualifie de "rhétorique politique" les accusations de crimes de guerre à Alep

Le président russe Vladimir Poutine a qualifié de « rhétorique politique » les accusations de crimes de guerre commis à Alep, dans le nord de la Syrie, dans un entretien diffusé mercredi par la chaîne de télévision française TF1. « C’est de la rhétorique politique qui n’a pas beaucoup de sens et ne tient pas compte des réalités en Syrie. Je suis profondément convaincu que ce sont nos partenaires occidentaux, et en premier lieu bien sûr les Etats-Unis, qui sont responsables de la situation », a déclaré M. Poutine.
Le président français François Hollande avait évoqué dimanche « les crimes de guerre » commis contre les civils d’Alep-est, la partie de la grande ville du nord contrôlée par les rebelles et soumise à d’intenses bombardements du régime et de son allié russe.
Vladimir Poutine a expliqué ces bombardements en soulignant qu’il s’agissait de frapper « le Front Al-Nosra, une organisation (qui) a toujours été considérée comme une branche d’Al-Qaïda et qui fait partie de la liste des organisations considérées comme terroristes par les Nations unies ».
« Nous ne pouvons pas permettre aux terroristes d’utiliser des civils et de s’en servir comme des boucliers humains. Et nous ne pouvons pas leur permettre de faire du chantage au monde entier en capturant des otages, en tuant des prisonniers, en les égorgeant », a-t-il estimé.
« Si nous voulons aller au bout de la lutte contre le terrorisme, il faut combattre les terroristes et non pas se laisser faire, plier ou battre en retraite », a ajouté le président russe.
Dans une conversation téléphonique mercredi, François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel ont exhorté le président Poutine à oeuvrer en faveur d’un cessez-le-feu en Syrie, malgré des échecs répétés pour imposer une trêve dans les combats.
Les tensions entre Moscou et les Occidentaux sont au plus haut et le chef du Kremlin, qui a annulé une visite à Paris la semaine prochaine après les conditions posées par son homologue français, a martelé mercredi que nul ne réussirait à « isoler » la Russie.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

28 juin 2017 Le journaliste Pierre Haski élu président de Reporters sans frontières

Le journaliste français Pierre Haski, cofondateur du site d’information Rue89, a été élu à la présidence de l’organisation Reporters sans frontières (RSF) en remplacement du directeur de la rédaction de l’hebdomadaire Courrier International, Er lire plus

Belga

28 juin 2017 Surcoût du photovoltaïque: PS et cdH votent le mécanisme de temporisation

Malgré leur divorce politique, PS et cdH se sont rabibochés mercredi en plénière du parlement wallon pour voter le projet de décret instaurant le mécanisme de temporisation des certificats verts, qui vise à éviter aux ménages une hausse lire plus

Belga

28 juin 2017 Le parlement wallon renforce la possibilité pour les femmes de pousser les listes

Le parlement wallon a approuvé mercredi à l’unanimité une proposition de décret instaurant une exception au principe de la tirette sur les listes de candidats aux élections communales et provinciales, afin de rendre possible la parité entre la premièr lire plus

Belga

28 juin 2017 Un millier de cyclistes supplémentaires à Bruxelles en 2016

Le nombre de cyclistes a augmenté de près de mille unités en Région bruxelloise l’an dernier, ressort-il du rapport annuel 2016 de l’agence du stationnement parking.brussels. Le nombre de Bruxellois propriétaires d’une voiture est quant à lui en baisse alors lire plus

Belga

28 juin 2017 France: Trump assistera au côté de Macron au défilé du 14 juillet

Le président américain Donald Trump a « accepté l’invitation » de son homologue français Emmanuel Macron d’assister au traditionnel défilé militaire du 14 juillet sur les Champs-Elysées à Paris, a annoncé mercredi la présidence fran lire plus

Belga

28 juin 2017 Kiev affirme avoir tué un militaire russe et capturé un autre

L’armée ukrainienne a affirmé mercredi avoir tué un officier russe et avoir fait prisonnier un soldat russe lors de combats avec les rebelles séparatistes dans l’est de l’Ukraine. Moscou a, pour sa part, démenti que le militaire capturé appartenait à lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/