Conflit en Syrie – L'UE condamne les attaques contre des civils à Alep

Les attaques contre des civils dans la ville d’Alep, dans le nord de la Syrie, constituent « une violation du droit humanitaire international », ont déclaré samedi des responsables de l’Union européenne. « Les souffrances indiscriminées causées à des civils innocents (…) sont une violation inacceptable du droit humanitaire international », ont affirmé samedi soir dans un communiqué la responsable de la diplomatie de l’UE, Federica Mogherini, et le commissaire européen chargé des Affaires humanitaires, Christos Stylianides.
Tous deux demandent « à tous les pays ayant une influence sur le régime ainsi que ceux qui entretiennent des contacts avec l’opposition armée, d’appliquer une pression maximale pour que cessent ces attaques, que l’accès humanitaire continu et sans entraves à ceux qui en ont besoin soit autorisé, et que les négociations politiques reprennent sous l’égide de l’ONU à Genève aussitôt que possible. »
L’ancienne capitale économique du pays a encore essuyé samedi un flot de bombardement de la part du régime de Bachar al-Assad et de l’armée russe frappent, « le plus soutenu depuis le début du conflit syrien », selon l’ONU. Il s’agit du cinquième jour d’attaques aériennes sans répit depuis l’échec de la trêve négociée par la Russie et les Etats-Unis, parrains des efforts diplomatiques pour la fin d’un conflit qui a fait plus de 300.000 morts depuis 2011.
Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon s’est déclaré samedi « consterné par l’escalade militaire épouvantable à Alep. »

Partager l'article

25 septembre 2016 - 01h25