Conflit en Syrie – Les discussions sur la Syrie à Astana décalées à jeudi

Le Kazakhstan a annoncé mercredi que les nouvelles négociations sur la Syrie, qui devaient commencer mercredi à Astana sous l’égide de l’Iran, la Turquie et la Russie, s’ouvriront avec un jour de retard pour “des raisons techniques”. “Les négociations ont été repoussées au 16 février pour des raisons techniques”, a indiqué une porte-parole du ministère des Affaires étrangères à l’AFP, sans plus de précisions.
Elles débuteront jeudi, à 7h00 heure belge, selon un communiqué du ministère. Elles devraient se concentrer sur des questions purement militaires.
Ces discussions dans la capitale du Kazakhstan suivent un premier round de négociations à Astana le mois dernier entre les représentants du gouvernement et des groupes rebelles syriens. Il s’était achevé sans avancée politique majeure pour résoudre un conflit qui a fait plus de 310.000 morts depuis son commencement, fin 2011.
Ces nouvelles négociations d’Astana sont considérées comme un prélude à la réunion de Genève qui devrait s’ouvrir le 23 février sous les auspices de l’ONU. Celle-ci devrait se concentrer sur les aspects politiques de la crise, dont le sort du président syrien Bachar al-Assad.
Alors que les responsables kazakhs ont indiqué avoir invité à la fois le gouvernement syrien et les groupes rebelles à Astana, plusieurs opposants présents lors des précédentes négociations dans la capitale du Kazakhstan ont indiqué ne pas avoir reçu d’invitation.

Partager l'article

15 février 2017 - 06h55