Conflit en Syrie – L'EI s'est totalement retiré de la province d'Alep

Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) s’est totalement retiré vendredi d’Alep, mettant fin à une présence de quatre ans dans la province septentrionale de Syrie, a affirmé l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). « Daech s’est complètement retiré de la province d’Alep face à l’avance des forces du régime », a dit le chef de l’ONG, Rami Abdel Rahmane, en utilisant un acronyme en arabe de l’EI. Ce retrait d’Alep a été confirmé de source militaire syrienne. « Dans le sud-est de la province d’Alep, les forces du régime ont pris le contrôle jeudi soir d’une route », isolant les 17 derniers villages encore tenus par l’EI dans la zone et poussant les djihadistes à s’en retirer, a-t-il expliqué. Cette importante route relie la province de Hama, à l’ouest d’Alep, à celle de Raqa, à l’est de la province.

Il s’agit d’un nouveau revers pour l’EI qui contrôlait fin 2014 la moitié de la province d’Alep. « Nos forces, en coopération avec les forces supplétives, ont pris le contrôle de toutes la régions s’étendant de Rassafa, dans le sud de la province de Raqa, à Ithraya dans l’est de la province de Hama. L’armée se prépare à prendre position dans le sud-est de la province d’Alep après la fuite des terroristes », a affirmé une source militaire citée par l’agence officielle syrienne Sana.

Un colonel de l’armée syrienne présent dans la province d’Alep a confirmé « le retrait de Daech d’Alep », en soulignant que « l’armée syrienne nettoie la dernière portion de territoire ».

Depuis 2015, plusieurs offensives ont été menées dans cette province contre l’EI. Les forces kurdes et arabes ont repoussé l’EI de Kobané et de Minbej. Des rebelles soutenus par l’armée turque ont pris la ville d’al-Bab et l’armée syrienne a fait mouvement dans le sud de la province.

Partager l'article

30 juin 2017 - 15h10