facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Conflit en Syrie – Enlèvements, tortures et exécutions sommaires dans les zones rebelles

Différents groupes d’opposition armés recourent à des enlèvements, de la torture et des exécutions sommaires dans le nord de la Syrie, annonce Amnesty International dans un rapport mardi, qui étudie les exactions commises depuis 2012. Certains groupes bénéficieraient du soutien des gouvernements du Qatar, de l’Arabie saoudite, de la Turquie et des Etats-Unis alors qu’ils violent le droit international, déplore l’ONG. Elle demande à ces pays d’intervenir pour mettre fin à ces agissements. « À Alep et Idlib (nord de la Syrie, ndlr), les groupes armés ont les coudées franches pour commettre des crimes de guerre et bafouer le droit international humanitaire en toute impunité. (…) Nous avons constaté que certains utilisent les mêmes méthodes de torture auxquelles recourt régulièrement le gouvernement syrien », s’indigne Philip Luther, directeur du programme Afrique du Nord et Moyen­-Orient à Amnesty International.
Quelque 24 cas d’enlèvements ont été recensés entre 2012 et 2016 et cinq personnes ont été torturées entre 2014 et 2015, indique le rapport. Par ailleurs, des éléments attesteraient d’exécutions sommaires. « Parmi les victimes figurent des civils, dont un adolescent de 17 ans accusé d’être homosexuel et une femme accusée d’adultère (…). Dans certains cas, les groupes armés ont procédé à des exécutions sommaires en place publique, (…) acte qui constitue un crime de guerre ».
Amnesty International vise cinq groupes armés, dont le Front al Nosra et le Front al Shamia, qui contrôlent des régions des gouvernorats d’Alep et d’Idlib. Certains définissent leurs propres systèmes judiciaires, fondés sur l’application stricte de la loi islamique (charia). Les groupes combattent autant le régime syrien que les Kurdes ou l’État islamique.
« Il est essentiel que la Russie et les États­-Unis, ainsi que l’envoyé spécial des Nations unies en Syrie, mettent l’accent, durant les pourparlers de Genève, sur les détentions imputables aux forces gouvernementales et sur les enlèvements imputables aux groupes armés », conclut Amnesty International.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

30 mai 2017 Bruges accueille en 1ère mondiale l'expo consacrée aux inventions de Léonard de Vinci

Bruges accueille en première mondiale l’exposition « Leonardo da Vinci – the inventions of a genius » qui s’ouvre jeudi au grand public sur le site de l’ancien hôpital Saint-Jean. La plus grande exposition jamais consacrée aux inventions du génie italien quittera ensuite la lire plus

Belga

30 mai 2017 Démission du directeur de la communication de la Maison Blanche

Le directeur de la communication de la Maison Blanche, Mike Dubke, a remis sa démission, a-t-il dit mardi à la chaîne conservatrice Fox News, confirmant des informations diffusées par d’autres médias américains. Il a précisé que les raisons de s lire plus

Belga

30 mai 2017 L'actrice Diane Kruger pourrait se faire tatouer à cause d'un pari perdu

L’actrice Diane Kruger, qui a reçu dimanche le prix d’interprétation féminine lors du 70e festival de Cannes pour son rôle dans « Into the Fade » doit également faire face à une défaite. La jeune femme avait en effet parié avec Fatih Akin, le r lire plus

Belga

30 mai 2017 Le destroyer lance-missiles Severomorsk est passé au large de la Côte

La Marine belge a une nouvelle fois tenu à l’oeil mardi un navire de guerre russe qui longeait la Côte belge en regagnant son port d’attache du nord-ouest de la Russie après une mission en mer Méditerranée, a-t-on appris de source militaire. Ce bâtiment, le de lire plus

Belga

30 mai 2017 Les attentats et la menace gonflent le chiffre d'affaire du secteur du gardiennage

Le secteur du gardiennage a vu son chiffre d’affaires progresser de 9,7% en 2016, à 726 millions d’euros, a annoncé mardi l’Association professionnelle des entreprises de gardiennage (APEG) lors d’une conférence de presse. L’activité a été boostée par lire plus

Belga

30 mai 2017 Emplois fictifs: enquête sur une vingtaine d'eurodéputés français

Les députés européens de droite Brice Hortefeux et Jérôme Lavrilleux font partie des parlementaires français concernés par l’enquête ouverte sur d’éventuels emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a affirmé mardi lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/