Conflit en Syrie – Attentat dans un camp de déplacés: onze morts

Un attentat à la voiture piégée a tué samedi au moins onze personnes dans un camp de déplacés en Syrie près de la frontière jordanienne, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). L’explosion, qui s’est produite aux abords du camp Al-Rokbane, a notamment coûté la vie à quatre membres d’une même famille, selon l’OSDH.
Quatre des personnes tuées sont des combattants de tribus locales qui luttent contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) dans l’est de la Syrie.
Le bilan pourrait encore s’alourdir car des blessés sont dans un état grave, d’après l’OSDH.
Cette rare attaque contre un camp de déplacés a été confirmée par une source militaire jordanienne citée par l’agence officielle Petra.
Quelque 85.000 déplacés se trouvent dans ce camp de fortune dans l’extrême sud de la Syrie, selon l’ONU.
Le camp est situé dans une région désertique à la frontière jordanienne. Il a pris son nom du poste frontalier jordanien tout proche d’Al-Rokbane, dans le nord-est du royaume.
La Jordanie accueille plus de 600.000 réfugiés syriens selon les Nations unies, 1,4 million selon les autorités d’Amman.

Partager l'article

21 janvier 2017 - 21h40