Colombie: une mission de l'ONU aidera les Farc à retourner à la vie civile

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’apprête à déployer une mission politique en Colombie pour aider les anciens rebelles des Farc à retourner à la vie civile après avoir déposé leurs armes, conformément à un accord de paix historique. Le Royaume-Uni a fait circuler un projet de résolution pour créer cette nouvelle mission et le Conseil doit voter la mesure le 10 juillet, ont indiqué vendredi des diplomates.

Une première mission créée l’an dernier était chargée de superviser le désarmement des combattants du mouvement rebelle marxiste. Cette phase s’est achevée mardi avec la remise de quelque 7.000 armes des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc).

Le retour à la vie civile de quelque 10.000 combattants des Farc est maintenant « le défi le plus urgent », a estimé l’envoyé spécial de l’ONU Jean Arnault.

Au sein des rebelles prévaut « un profond sentiment d’incertitude quant à leur sécurité après le désarmement et à leur avenir socio-économique », a-t-il ajouté.

Le gouvernement colombien et les rebelles des Farc ont demandé au Conseil de sécurité d’autoriser cette nouvelle mission, a assuré M.Arnault.

La résolution britannique établirait une nouvelle présence de l’ONU « pour vérifier la réintégration politique, sociale et économique des Farc, ainsi que la mise en oeuvre des garanties de leur sécurité », a précisé un diplomate du Conseil.

Le président colombien Juan Manuel Santos a reçu le prix Nobel de la paix pour être parvenu à un accord de paix historique avec les Farc, mettant fin à des décennies de conflit qui ont fait plus de 260.000 morts.

Partager l'article

30 juin 2017 - 20h25