Colombie: la guérilla de l'ELN libère deux otages

La guérilla de l’ELN, dernière rébellion active de Colombie en pourparlers de paix avec le gouvernement, a libéré mardi deux otages qu’elle retenait depuis plus d’un mois, a annoncé la Croix-Rouge. « Deux personnes qui étaient aux mains de l’Armée de libération nationale (ELN) depuis la mi-mars ont été remises aujourd’hui (mardi) au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) dans une zone rurale du département du Choco », dans le nord-ouest du pays, a indiqué l’organisme humanitaire dans un communiqué.
L’archevêque de Cali, Mgr Dario Monsalve, habituel facilitateur de ce type de processus de libération, les a identifiés, dans un tweet, sous les noms de « Freddy Alexander Chaverra et Leidy Viviana Betancourt », ajoutant que leur libération avait été coordonnée par le CICR, l’archevêché, l’ONU et le gouvernement.
Le CICR a ajouté pour sa part qu’y avaient participé des représentants de Cuba, d’Equateur et de Norvège, trois des six pays garants des négociations entamées début février à Quito, ainsi que de l’Eglise catholique, du commissaire de l’ONU pour les droits de homme et du Haut commissariat de paix colombien.
« Le protocole fixant les détails de l’opération humanitaire a été signé par toutes les parties à Quito, Equateur », a encore précisé le CICR qui, depuis 1994, a participé à la libération de près de 1.630 otages.
En négociant avec l’ELN, guérilla guévariste inspirée de la révolution cubaine qui compte encore quelque 1.500 combattants armés, le gouvernement du président Juan Manuel Santos entend parvenir à une « paix complète ».
Il a signé en novembre un accord de paix historique avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes), principale guérilla du pays avec quelque 7.000 combattants actuellement en cours de désarmement.
Le conflit armé colombien a impliqué depuis le début des années 1960 une trentaine de guérillas d’extrême gauche, des milices paramilitaires et les forces de l’ordre, faisant au moins 260.000 morts, plus de 60.000 disparus et 7,1 millions de déplacés.

Partager l'article

26 avril 2017 - 00h05