Climat: aucune décision à ce stade sur l'accord de Paris

La Maison Blanche n’a pris aucune décision à ce stade sur l’accord de Paris sur le climat, signé fin 2015 par plus de 190 pays dont les Etats-Unis, mais ouvertement critiqué par Donald Trump durant la campagne. « L’accord de Paris est toujours en cours de discussion au sein de l’administration », a déclaré mercredi le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer au lendemain de la signature d’un décret ordonnant un réexamen d’une mesure phare de Barack Obama sur le climat imposant aux centrales thermiques des réductions drastiques de leurs émissions de gaz à effet de serre.

Dans un discours au cours duquel il n’a pas mentionné une seule fois la question du changement climatique, Donald Trump a lancé mardi l’offensive contre les initiatives de son prédécesseur démocrate sur ce thème et promis un renouveau de l’industrie du charbon.

Pendant la campagne électorale, M. Trump avait dit qu’une fois élu il annulerait la participation américaine à cet accord. Après son élection le 8 novembre, il a affirmé, tout en restant évasif, avoir « l’esprit ouvert » sur le sujet.

Lors de son audition devant le Congrès pour le poste de chef de la diplomatie, Rex Tillerson avait défendu le maintien au sein de l’accord conclu en décembre 2015 dans la capitale française après des années d’âpres négociations.

« Je pense qu’il est important que les Etats-Unis gardent un siège autour de la table, la réponse aux menaces du changement climatique exigeant une réponse globale », avait affirmé l’ancien PDG du géant pétrolier ExxonMobil.

Le patron de l’Agence de protection de l’environnement (EPA), Scott Pruitt, a lui jugé dimanche qu’il s’agissait d’un « mauvais accord » qui pénalisait les Etats-Unis en termes d’emplois.

Partager l'article

29 mars 2017 - 20h20