Cinq tortues rares sauvées des casseroles chinoises

Cinq tortues rares ont échappé de justesse aux casseroles chinoises pour trouver refuge en Suisse. Confisqués à la douane hongkongaise en décembre 2014, les reptiles ont finalement intégré le centre PRT (Protection et Récupération des Tortues) de Chavornay dans le canton de Vaud. Au départ, les douaniers de Hong Kong avaient fait obstacle à l’importation illégale de 39 tortues de l’espèce Geocleymys Hamilltonii destinées à être mangées, précise le centre Emys dans un communiqué mercredi. Ces animaux figurent parmi ceux considérés comme les plus en danger d’extinction, selon la convention sur le commerce des espèces menacées.

Sachant que ces tortues proviennent naturellement du Pakistan, de l’Inde et du Bangladesh, mais ne connaissant pas leur lieu d’origine exact, les autorités hongkongaises n’ont pas pu les relâcher dans la nature. Les spécimens pourraient avoir été en contact avec d’autres reptiles, d’où un risque de transmission de parasites et de maladies. Les tortues se sont donc retrouvées en attente d’hébergement. Fin juin 2016, à l’initiative de la Turtle Survival Alliance (TSA), elles ont été emmenées aux Pays-Bas.

On les a alors distribuées dans toute l’Europe à des participants au Studbook, le programme d’élevage pour la conservation de l’espèce. En Suisse, le centre Emys a accepté d’accueillir un mâle et quatre femelles. Le centre PRT de Chavornay accueille aujourd’hui environ 1.300 tortues, selon son site internet. Il se trouve à la limite de ses capacités, alors que le nombre de pensionnaires continue de croître. La construction d’un nouveau centre Emys à proximité, avec une capacité d’hébergement pour 4.000 à 5.000 tortues, est prévue.

Partager l'article

10 août 2016 - 12h05