facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Chine: une statue géante de Mao détruite pour des raisons mystérieuses

Une monumentale statue du père fondateur de la République populaire de Chine, Mao Tsé-toung, a été détruite, apparemment parce qu’elle n’avait pas reçu d’autorisation des autorités, a rapporté vendredi un site d’information proche du pouvoir. Les images de la statue dorée de 37 mètres du Grand Timonier, installée dans un champ de la région du Henan (centre), avaient fait le tour de la planète cette semaine. Le monument, représentant Mao assis sur un fauteuil, réfléchissant les mains croisées, avait été achevé en décembre après neuf mois d’ouvrage.

Mais peu de temps après son érection, elle a été retrouvée partiellement démolie, selon le portail d’information chinois People’s Net, proche du pouvoir communiste, pour lequel la raison de cette destruction « n’est pas claire ».

Ce média rapporte néanmoins, citant des sources médiatiques non spécifiées, que la statue « n’aurait pas été enregistrée ni approuvée » par le gouvernement local.

Les photos circulant sur Internet montrent un trou béant à l’arrière du torse massif de Mao, et sa tête enveloppée de noir.

La statue, d’un coût de trois millions de yuans (environ 420.000 euros), avait été financée par un groupe d’entrepreneurs de la région, selon le site d’information HMR.cn.

Fondateur de la République populaire de Chine en 1949, Mao, décédé en 1976, reste une figure vénérée par une bonne partie des Chinois, une stricte censure laissant dans l’ombre ses désastreuses campagnes politiques qui ont fait des millions de morts, du Grand bond en avant (1958-62) à la décennie de la Révolution culturelle, lancée en 1966.

Le dirigeant actuel Xi Jinping a salué en Mao Tsé-toung une « grande figure », et repris en partie à son compte sa rhétorique et sa centralisation du pouvoir, même si le parti communiste a reconnu, dans les années 1980, « des erreurs » passées.

Si beaucoup d’internautes ont salué l’initiative, d’autres ont critiqué la statue, soulignant qu’elle avait été érigée dans une région où la famine de la fin des années 50 aurait fait des millions de morts.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

19 août 2017 ATP Cincinnati – Le tombeur de Goffin, Nick Kyrgios, intraitable face à Nadal, rejoint les demi-finales

L’Australien Nick Kyrgios a créé la sensation en dominant l’Espagnol Rafael Nadal, N.2 mondial, 6-2, 7-5 en quarts de finale du Masters 1000 de Cincinnati, Etats-Unis, épreuve sur surface dure dotée de 4.973.120 dollars, vendredi. L’Australien, 23e mondial, avait é lire plus

Belga

19 août 2017 Liu Xia, la veuve du Nobel chinois Liu Xiaobo, réapparaît dans une vidéo

La veuve du prix Nobel de la paix chinois Liu Xiaobo, décédé le mois dernier, est réapparue dans une vidéo publiée sur internet, un premier signe de vie après des semaines sans nouvelles. Liu Xia, 56 ans, avait été vue pour la derni lire plus

Belga

19 août 2017 Belfius impose la loi du silence à ses clients

Belfius a envoyé un courrier comminatoire à certains de ses clients dont le taux d’intérêt du crédit immobilier est passé en négatif, rapporte Het Laatste Nieuws samedi. Il s’agit des clients disposant d’un contrat à intérêt variabl lire plus

Belga

19 août 2017 Le Fédéral planche sur la vente d'une 2e tranche de BNP

Le gouvernement Michel envisage la vente d’une tranche supplémentaire des actions qu’il détient dans la banque française BNP Paribas, rapportent samedi Le Soir et De Tijd. Le gouvernement a en effet récemment donné son feu vert à la Société f lire plus

Belga

19 août 2017 Les agressions envers des agents de la SNCB repartent à la hausse

Pour la première fois depuis 2010, le nombre d’agression envers le personnel de la SNCB repart à la hausse, avec 238 agressions et durant le premier trimestre 2017, donnant lieu à 592 jours d’incapacité de travail, rapportent les titres Sudpresse et Het Nieuwsblad samedi. lire plus

Belga

19 août 2017 Magnette: "J'ai sous-estimé le sens de l'irresponsabilité politique de B. Lutgen"

« J’ai sous-estimé le sens de l’irresponsabilité politique de Benoît Lutgen (cdH) », affirme samedi l’ancien ministre-président wallon Paul Magnette (PS), dans un entretien accordé à L’Echo. « J’ai été surpris. Et ai sous-estimé le sens de l lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/