facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Centenaire de la Première Guerre mondiale – La famille royale, Cameron et Hollande commémorent vendredi la bataille de la Somme

La famille royale britannique, le Premier ministre britannique David Cameron et le président français François Hollande commémorent vendredi à Thiepval (nord) le centenaire de la bataille de la Somme, l’une des plus meurtrières du XXe siècle, avec 1,2 million de morts, blessés et disparus en cinq mois. Une semaine après le Brexit qui éloigne Londres de ses alliés européens, la présence du président français, non prévue initialement, vise à montrer que « le Royaume-Uni reste un pays ami avec lequel la France veut conserver un lien », fait-on valoir à Paris. Côté britannique, sont annoncés outre David Cameron le prince de Galles, Charles, ses fils, les princes William et Harry, et sa belle-fille Kate, duchesse de Cambridge. La reine d’Angleterre Elizabeth II, 90 ans, ne sera en revanche pas présente.

Le 1er juillet 1916, des dizaines de milliers de soldats britanniques et français avaient lancé « l’offensive de la Somme » vers les lignes allemandes pour mettre fin à une interminable guerre de tranchées. Au même moment, plus à l’Est, se poursuivait la bataille de Verdun. L’artillerie est entrée en action dès le 24 juin. Près d’1,5 million d’obus sont tirés en une semaine sur les lignes allemandes. Une semaine après, le 1er juillet, l’avancée des soldats – les Ecossais sont en kilt – s’effectue en lignes sans courir, les défenses allemandes étant présumées détruites.

En face, les Allemands sont médusés. « Ils avançaient vers nous d’un pas lent et régulier, comme s’ils s’attendaient à nous trouver tous morts au fond des tranchées », relate un soldat allemand, cité dans « Le premier jour de la bataille de la Somme » (Arte Editions). Car le plan du commandant en chef des armées britanniques Sir Douglas Haig et du maréchal français Joseph Joffre n’a pas eu l’effet escompté: ils ont sous-estimé la solidité des défenses allemandes, organisées en un système sophistiqués de tranchées, de blockhaus bétonnés sur des positions avantageuses. De plus, l’équivalent d’un tiers des obus lancés n’a pas éclaté et les Allemands s’étaient terrés dans des abris de 12 m de profondeur.

Même si les estimations varient, les pertes britanniques dans l’heure qui suivit le lancement de l’offensive sont évaluées à près de 3.000 par minute, soit 50 par seconde. Les soldats allemands avaient attendu le dernier moment pour actionner les mitrailleuses et transformer le « no man’s land » en charnier. L’échec est cuisant, pratiquement aucun soldat n’arrive à atteindre les barbelés allemands. Le 1er juillet 1916 reste comme le jour le plus sanglant de l’histoire britannique avec 20.000 morts ou disparus – la plupart lors de la première heure – et 40.000 blessés. Une hécatombe telle que, pour les Britanniques, la Somme est gravée dans la mémoire collective, comme l’est Verdun chez les Français.

La bataille de la Somme dure encore cinq mois, juqu’au 18 novembre, avec une succession d’attaques souvent contrées par les Allemands et la première apparition de chars de combat, chez les Alliés. Pour un gain de quelques dizaines de kilomètres du côté des Alliés. « Au bout de cinq mois, les états-majors alliés n’étaient pas arrivés aux objectifs de la première journée », rappelle l’historien Jean-Michel Steg, auteur de « Ces Anglais morts pour la France » (Editions Fayard). « Ceci dit, la bataille de la Somme a pas mal saigné l’armée allemande. Jusqu’à la Somme les Allemands pensaient qu’ils allaient gagner. Certes, les Anglais n’ont pas percé, mais l’armée allemande s’est retrouvée dans une situation beaucoup plus dure », ajoute-t-il.

Quatre millions d’hommes ont été successivement impliqués dans la bataille, venus du monde entier (Canada, Nouvelle-Zélande, Australie, Afrique du Sud, Inde…). Les pertes totales de la bataille sont estimées à 1.200.000 hommes (tués, blessés, disparus), dont 500.000 dans le camp britannique, autant dans le camp allemand et 200.000 Français. Ce qui en a fait l’affrontement le plus meurtrier de la Grande Guerre.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

22 mai 2017 WTA Nuremberg – Yanina Wickmayer qualifiée pour le deuxième tour

Yanina Wickmayer s’est qualifiée pour le deuxième tour du tournoi de tennis sur terre battue de Nuremberg en Allemagne, épreuve WTA dotée de 250.000 dollars, lundi. Yanina Wickmayer, 27 ans, 71e joueuse du monde, a pris la mesure au premier tour de la Suissesse Amra Sadik lire plus

Belga

22 mai 2017 Jupiler Pro League – Michel Preud'homme annonce son départ du Club Bruges

Michel Preud’homme a annoncé qu’il quittait le Club Bruges. L’entraîneur liégeois, 58 ans, était chez les Blauw en Zwart depuis septembre 2013. Le Club Bruges a officialisé lundi le départ de son entraîneur qui lui a rapporté un titre de champion lire plus

Belga

22 mai 2017 Festival de Cannes 2017 – Une "mise à mort" qui divise, avec Nicole Kidman en vedette

Des applaudissements et des huées: « Mise à mort du cerf sacré », film cauchemardesque avec Nicole Kidman et Colin Farrell, a reçu lundi un accueil épidermique à Cannes, où il est en lice pour la Palme d’or. Le nouveau film dérangeant du Grec Yor lire plus

Belga

22 mai 2017 Festival de Cannes 2017 – "Le jour d'aprés", confusion des sentiments à la mode coréenne

Après les effets spéciaux de la super-production « Okja », un autre cinéma venu de Corée du Sud est entré lundi à Cannes dans la course à la Palme d’or, avec « Un jour d’après », un conte moral tout en légèreté avec la star de lire plus

Belga

22 mai 2017 Festival de Cannes 2017 – 5 réalisateurs belges présentent leurs courts métrages dans le cadre de l'opération Adami

Les Belges Marie Gillain, Stéphane De Groodt, Marie Kremer, Patrick Ridremont et Cécile Telerman ont présenté, lundi après-midi à Cannes, leurs courts métrages réalisés dans le cadre de l’opération « Talents Adami Cannes », qui vise lire plus

Belga

22 mai 2017 L'Arboretum de Kalmthout reçoit un plan de "la plus vieille vigne du monde"

L’Arboretum de Kalmthout (province d’Anvers) a reçu lundi un plan d’une vigne âgée de 400 ans provenant de Maribor en Slovénie et considérée comme la plus vieille du monde. Le maire de Maribor et l’ambassadeur de Slovénie en Belgique ont particip lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/