Campagne BOB: les contrôles effectués à 50% à Namur, Luxembourg et les cantons de l'est

Environ 50% des effectifs policiers qui ont réalisé des contrôles d’alcoolémie dans le cadre de la campagne BOB dans les provinces de Namur et Luxembourg ainsi que dans les cantons de l’est se sont déclarés en grève depuis le 15 décembre dernier, a indiqué jeudi Frédéric Fortunato, délégué permanent du Syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS). « Le recensement précis est difficile car les demandes d’indemnisation n’ont pas encore été introduites mais, globalement, le préavis de grève rencontre un certain succès dans ces zones », a-t-il ajouté. Le SNPS a introduit un préavis de grève courant du 15 décembre au 15 janvier, soit la période qui couvre la campagne BOB. Le syndicat déplore le manque de moyens de la police, et ce toute l’année, tant en termes de personnel que de véhicules.

« Le gouvernement ne répond pas. Monsieur Jambon a clos la négociation sans aucune avancée au niveau du personnel. On nous oblige à aller encore plus loin que ce qu’on a déjà fait », a déploré, « déçu et inquiet », Frédéric Fortunato. Certaines zones de police n’organiseraient d’ailleurs qu’un, voire aucun contrôle faute de personnel dans les unités.

« Il est hors de question que l’on s’arrête maintenant. Si rien ne bouge, il y aura d’autres actions après BOB. Notre objectif n’est pas de donner carte blanche aux automobilistes mais nous souhaitons que la campagne BOB ne remplisse pas ses objectifs en termes de chiffres. » De son côté, la police fédérale de la route insiste: « les contrôles sont maintenus, ainsi que les objectifs de la campagne BOB ».

Partager l'article

22 décembre 2016 - 16h30