facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Burundi: le Conseil de sécurité autorise le déploiement de 228 policiers de l'ONU

Le Conseil de sécurité a décidé vendredi de déployer progressivement 228 policiers de l’ONU au Burundi pour tenter de ramener le calme et de faire respecter les droits de l’homme. Aux termes d’une résolution proposée par la France et adoptée par le Conseil par onze voix pour et quatre abstentions (Chine, Angola, Egypte, Venezuela), ces policiers seront envoyés à Bujumbura et dans tout le Burundi « pour une période initiale d’un an ».
Leur mission pourra être prolongée ou modifiée si la situation empire.
Ils seront chargés de « surveiller la situation en matière de sécurité » ainsi que le respect des droits de l’homme, en coordination avec quelques dizaines d’observateurs et d’experts militaires de l’Union africain déjà déployés.
Mais leur efficacité dépendra largement de la marge de manoeuvre que leur laisseront les autorités burundaises.
Celles-ci n’ont pour l’instant accepté d’accueillir que 50 policiers.
Tout au long de deux semaines de négociations, plusieurs membres du Conseil (Egypte, Russie, Chine, Angola, Venezuela) ont insisté sur la nécessité d’obtenir au préalable un accord du gouvernement burundais.
La résolution rappelle l’accord de Bujumbura pour 50 policiers et demande au gouvernement burundais de « coopérer pleinement » avec la force de police onusienne.
Le gouvernement burundais a accepté en principe le déploiement de 100 observateurs et 100 experts militaires envoyés par l’Union africaine, mais seuls 32 observateurs et 14 experts sont effectivement sur le terrain.
Le dialogue politique est pour l’instant dans l’impasse, le gouvernement refusant de s’asseoir aux côtés d’opposants en exil qu’il accuse d’avoir fomenté une tentative de coup d’Etat en mai 2015.
Le Burundi est plongé depuis plus d’un an dans une profonde crise à la suite de la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat. Cette crise a déjà fait plus de 500 morts et poussé plus de 270.000 burundais à l’exil.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

17 janvier 2017 "La patience des entreprises américaines envers le gouvernement belge n'est pas infinie"

Une décision doit être prise en matière d’impôt des sociétés, a insisté la Chambre de commerce américaine en Belgique (AmCham) mardi lors ses voeux de Nouvel An. « Nous devons décider rapidement », a répondu le ministre des Finances J lire plus

Belga

17 janvier 2017 Election président du PE – L'Italien Antonio Tajani élu président du Parlement européen

Antonio Tajani (PPE, droite et centre-droit) a été élu président du Parlement européen mardi soir lors du quatrième et dernier tour de l’élection, a annoncé le président sortant de l’hémicycle Martin Schulz. M. Tajani l’a emport lire plus

Belga

17 janvier 2017 TUI évacue ses clients présents en Gambie, après un avis de voyage négatif

Le tour opérateur TUI (ex-Jetair) a décidé d’évacuer mardi ses 225 clients présents en Gambie, après que le ministère des Affaires étrangères a modifié l’avis de voyage pour cette destination. « Tous les voyages non essentiels vers lire plus

Belga

17 janvier 2017 La femme du tueur d'Orlando inculpée pour aide indirecte à une organisation terroriste

La femme d’Omar Mateen, qui a tué 49 personnes dans une boîte de nuit gay d’Orlando en juin dernier, a été formellement inculpée mardi d’aide indirecte à une organisation terroriste et d’obstruction à la justice. D’après l’acte d’accusation, Noo lire plus

Belga

17 janvier 2017 Eclaboussé à son tour par le scandale, le président du comité d'éthique du cdH démissionne

Le vice-président de Nethys, Dominique Drion, a démissionné mardi des fonctions de président du comité de déontologie et d’éthique du cdH qu’il occupait jusqu’à présent, annonce mardi soir le site internet du Soir. Conseiller provincial lire plus

Belga

17 janvier 2017 Le taux de chômage plus bas à Bruxelles qu'à Anvers ou Gand

Le ministre bruxellois de l’Emploi Didier Gosuin (DéFI) s’est félicité mardi de la baisse du chômage dans la capitale, plus faible aujourd’hui qu’à Anvers ou Gand. « Il y a deux ans, le chômage en Région bruxellois était bien supérieur lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/