Budget fédéral: le premier ministre mène une série d'entretiens bilatéraux

Le premier ministre Charles Michel donne pour le moment la priorité à des entretiens bilatéraux en vue de boucler un accord sur le budget et des réformes structurelles, a indiqué son porte-parole. Les vices-premiers ministres Open Vld, CD&V et N-VA se sont succédés au 16 rue de la Loi. Aucune reprise des négociations en réunion plénière n’a encore été annoncée. Le gouvernement s’est réuni mardi en fin d’après-midi en comité restreint après les tensions de dimanche et de lundi. Les discussions ont permis « de faire le point sur les différentes notifications et de vérifier si le budget est validé sous réserve d’un accord sur les derniers arbitrages sur les réformes », commentait-on au cabinet de M. Michel.

Si le budget est prêt, l’exigence d’une taxation des plus-values formulée par le CD&V a paralysé les discussions et mené au report de la déclaration de politique générale. Plusieurs grandes réformes sont attendues, dont celle d’impôt des sociétés à laquelle devrait s’ajouter en principe une manière de taxer les plus-values boursières ainsi que, si l’on en croit les libéraux, une façon de mobiliser l’épargne des Belges vers des investissements, c’est-à-dire une nouvelle loi « Cooreman-De Clercq », régime des années 1980 qui a poussé les Belges vers la Bourse.

Le gouvernement doit remettre son épure budgétaire à la Commission européenne le 15 octobre. La Chambre sera-t-elle convoquée d’ici là ou en début de semaine pour la déclaration de politique générale? Une réunion de la conférence des présidents de l’assemblée a eu lieu ce mercredi à 12h30 mais elle n’a pas permis d’y voir plus clair. Le premier ministre est attendu en tout cas jeudi après-midi pour la traditionnelle séance de questions d’actualité.

Partager l'article

12 octobre 2016 - 15h15