Bruxelles: une chambre correctionnelle devrait fermer par manque de magistrats

Luc Hennart, le président du tribunal de première instance de Bruxelles, a décidé de fermer sa 43e chambre correctionnelle, impossible à maintenir pour cause de manque de magistrats, indiquent jeudi La Dernière Heure et Sudpresse. Pierre Delcour, qui présidait cette 43e chambre, a été délégué auprès de la cour d’appel de Bruxelles par le premier président de cette dernière, qui elle-même manque de magistrats et a la possibilité de se « servir » au tribunal de première instance. « C’est le troisième juge de première instance dans ce cas et je n’ai aucune possibilité de les remplacer tant qu’ils sont délégués et pas nommés à la cour d’appel », précise Luc Hennart, qui regrette la manière de procéder et estime que « l’adversaire, c’est le ministre qui ne remplit pas ses cadres ». Luc Hennart précise ne pas avoir la possibilité de s’opposer aux décisions de déléguer un juge à la Cour d’appel. En tout, il manque une douzaine de magistrats au tribunal de première instance de Bruxelles, affirme-t-il.

Partager l'article

09 mars 2017 - 07h20