Bruxelles à nouveau plus chère pour les expats mais loin derrière Hong Kong

Bruxelles est montée dans la liste des villes mondiales les plus chères pour les expatriés, passant de la 102ème à la 86ème place, ressort-il mercredi de l’étude annuelle du cabinet américain Mercer. Au niveau européen, la capitale belge partage la 15ème place avec le Luxembourg. La ville angolaise Luanda (2e) n’occupe plus la première place: elle l’a cédée à Hong Kong. Le classement de plus de 200 pays compare les prix locaux de biens et services, comme les frais de logement, le transport, l’habillement, les produits ménagers et les loisirs. « La progression de 16 places de Bruxelles dans le classement mondial doit être relativisée eu égard à la chute de 46 places de 2015. Dans l’ensemble, Bruxelles reste, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’Europe, relativement abordable à l’échelle mondiale », estime Mercer.

Les villes les plus chères d’Europe sont Zürich, Genève et Bern, les deux premières se situant même dans le top 10 mondial en troisième et huitième position. Dans le top 10 mondial, ne figure aucune ville américaine (New York arrive toutefois en 11e position) ou du Moyen-Orient mais quatre asiatiques: Hong Kong prend la première place, suivie de Singapour (4e), Tokyo (5e), Shanghai (7e) et Pékin (10). Les villes africaines occupent également une place importante: Luanda (2e), Kinshasa (6e) et N’Djhamena (Tchad, 9e).

Les villes les moins chères sont Windhoek (Namibie, 209e), Le Cap (Afrique du Sud, 208e) et Bichkek (Kirghizstan, 207e). Les multinationales et les autorités utilisent les informations de l’étude pour déterminer la politique de rémunération et les conditions de travail pour les expatriés, souligne l’entreprise américaine.

Partager l'article

22 juin 2016 - 09h05