facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Brexit – Theresa May peu enthousiaste vis-à-vis d'un système d'immigration à points

La Première ministre britannique Theresa May s’est engagée à réduire l’immigration en provenance de l’Union européenne, mais a exprimé ses doutes sur l’introduction d’un système à points, évoquée par son ministre des Affaires étrangères Boris Johnson, dans des commentaires révélés dimanche. Investie après le vote du 23 juin en faveur d’une sortie de l’UE, Mme May, qui s’est rendue à Hangzhou (est de la Chine) pour assister au sommet du G20, doit gérer le dossier brûlant de l’immigration, thème favori des partisans du Brexit.
« Ils (les électeurs britanniques) voulaient que l’on soit capable de contrôler la circulation des personnes venant de l’Union européenne. Et c’est évidemment ce que je dis: plus de libre circulation comme dans le passé », a-t-elle déclaré samedi dans l’avion qui la conduisait en Chine.
Depuis son entrée en fonction, le gouvernement de Mme May cherche des moyens pour réduire l’immigration en provenance des 27 pays restant dans l’UE, sans perdre l’accès au marché unique.
Le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson, leader du camp du Brexit pendant la campagne, a évoqué un système d’immigration à points, proche du modèle australien, pour parvenir à ce résultat. Un modèle sur lequel Mme May a exprimé ses doutes.
« L’une des questions est de savoir si les systèmes à points fonctionnent ou non », a-t-elle distillé avant d’insister: « Mais ce que je dis, c’est que les Britanniques n’ont pas voulu que la libre circulation, avec les personnes venant de l’UE, continue comme dans le passé ».
Mme May a réaffirmé que les citoyens européens résidant actuellement au Royaume-Uni ne subiraient aucun changement de statut avant le départ formel du pays du bloc européen, après deux ans de négociations.
« Les seules circonstances qui pourraient empêcher cela seraient l’absence de garantie de statut des citoyens britanniques vivant dans d’autres pays de l’UE », a-t-elle prévenu.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

22 mars 2017 Euromillions Basket League – Le Brussels confirme et enfonce Liège

En match avancé de la 26e journée du championnat de basket, le Brussels s’est imposé 80-83 sur le parquet de Liège ce mercredi soir et conforte sa troisième place. En cas de victoire à Liège, le Brussels avait l’occasion de mettre la pression sur Anve lire plus

Belga

22 mars 2017 Proximus League – OHL laisse la porte ouverte à de nouveaux investisseurs

Lundi et mardi, Oud-Heverlee Louvain a rencontré une délégation d’investisseurs chinois qui avait conclu un accord de principe sur la vente du club en janvier dernier. Mais cette délégation a quitté le pays mardi matin « car le conseil communal a annul lire plus

Belga

22 mars 2017 Agression à Westminster – Pas d'impact sur la sécurité en Belgique, maintien du niveau de menace

L’attaque terroriste qui a fait quatre morts et plusieurs blessés à Londres mercredi semble n’avoir aucun lien immédiat qui pourrait avoir un impact sur la situation sécuritaire en Belgique, a indiqué Peter Mertens, porte-parole du centre de crise des Affaires Int lire plus

Belga

22 mars 2017 L'influence du salafisme dans les mosquées – La question est celle de la manière dont on aide les croyants à s'organiser – Y. Mayeur

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Yvan Mayeur (PS) plaide pour des mosquées soutenues et contrôlées par les autorités publiques. « La question n’est pas celle de l’influence salafiste ou pas, mais de la manière dont on reconnaît et aide les croyants de ce lire plus

Belga

22 mars 2017 Chili: les bourreaux des derniers disparus de la dictature condamnés

La Cour suprême du Chili a condamné mercredi 33 ex-agents de la dictature d’Augusto Pinochet pour les disparitions de cinq opposants en 1987, les dernières de ce régime militaire (1973-1990). Les victimes, Julian Peña, Alejandro Pinochet (sans lien de famille avec l lire plus

Belga

22 mars 2017 Ecoutes: Trump se dit conforté par les propos d'un élu républicain

Donald Trump, dans la tourmente pour avoir accusé sans éléments tangibles Barack Obama de l’avoir placé sur écoute, s’est dit mercredi conforté par les déclarations d’un élu républicain sur de possibles opérations de surveillance lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/