facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Brexit – Obama met en garde contre l'"hystérie" après le Brexit

Le président américain Barack Obama a mis en garde contre une « hystérie » internationale après le vote pour le Brexit, appelant dans une interview publiée mardi à ne pas surévaluer la portée d’une décision qui n’aura pas de conséquences « catastrophiques ». « Je pense que le meilleur moyen de voir cela est: on a appuyé sur le bouton pause concernant le projet d’une intégration européenne complète », a affirmé le président Obama sur la radio publique américaine NPR, à propos du vote des Britanniques pour une sortie de l’Union européenne. « Je n’exagèrerais pas » l’impact du Brexit, a poursuivi le président américain, qui avait pris très clairement position en faveur du maintien du Royaume-Uni dans l’UE ces derniers mois. « Il y a eu un peu d’hystérie après le vote pour le Brexit, comme si en quelque sorte l’Otan avait disparu, l’alliance transatlantique s’était dissolue et chaque pays se recroquevillait dans son coin », a-t-il ajouté. « Cela n’est pas ce qui se passe ».

Le vote des Britanniques s’explique surtout par une UE « qui avançait probablement plus vite qu’elle n’aurait dû » et « sans le consensus » nécessaire, a-t-il jugé. Le président américain « n’anticipe pas qu’il y aura de grands changements catastrophiques en conséquence » du vote jeudi dernier lors du référendum au Royaume-Uni. « Je pense que cela va être un moment où toute l’Europe va dire: +Prenons notre souffle et voyons comment conserver nos identités nationales, comment conserver les bénéfices de l’intégration et comment gérer les frustrations que ressentent nos électeurs », a encore confié Barack Obama à NPR.

Vendredi dernier, dans la foulée du vote, il avait affirmé que le Royaume-Uni et l’UE resteraient des « partenaires indispensables » des Etats-Unis, disant également respecter la décision des Britanniques. Barack Obama s’est encore voulu rassurant mardi quand à l’avenir des relations avec le Royaume-Uni: « Gardez à l’esprit que la Norvège n’est pas membre de l’Union européenne, mais la Norvège est l’un de nos plus proches alliés ».

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

21 janvier 2017 Open d'Australie – David Goffin se qualifie pour les huitièmes de finale en disposant d'Ivo Karlovic

Le numéro 1 belge David Goffin (ATP 11) n’a pas tremblé samedi face à Ivo Karlovic (ATP 21) au troisième tour de l’Open d’Australie, première levée du Grand Chelem. Le natif de Rocourt s’est imposé en trois sets (6-3, 6-2, 6-4) en 1h27 face au g lire plus

Belga

21 janvier 2017 Gambie: Yahya Jammeh déclare à la télévision d'Etat qu'il va quitter le pouvoir

Le président gambien sortant Yahya Jammeh a annoncé dans la nuit de vendredi à samedi sur la télévision d’Etat qu’il s’apprêtait à quitter le pouvoir. La fin de la crise secouant ce petit Etat d’Afrique occidentale semble s’amorcer après la m lire plus

Belga

21 janvier 2017 Le Parlement turc approuve le renforcement des pouvoirs d'Erdogan

Le projet de révision constitutionnelle visant à renforcer les pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan a été adopté par le Parlement turc en seconde lecture tôt samedi, ouvrant la voie à un référendum au printemps. Le texte a ob lire plus

Belga

21 janvier 2017 Investiture de Donald Trump – Le nouveau président signe un décret contre la loi sur la l'assurance santé "Obamacare"

Le nouveau président des Etats-Unis Donald Trump a signé vendredi, dès son entrée à la Maison Blanche, un décret contre la loi sur l’assurance santé « Obamacare », qu’il avait promis d’abroger durant sa campagne, a annoncé son porte-parole sur Tw lire plus

Belga

21 janvier 2017 "Le lundi au soleil", "2 minutes 35 de bonheur"…: décès du parolier Frank Thomas

Le parolier Frank Thomas, auteur de nombreuses chansons pour Claude François, Sylvie Vartan, Michel Polnareff, Gilbert Bécaud, Joe Dassin ou Gérard Berliner, est décédé vendredi d’un arrêt cardiaque à l’âge de 80 ans, à son domicile lire plus

Belga

21 janvier 2017 La justice américaine demande à Séoul d'arrêter un frère de Ban ki-Moon

La justice américaine a demandé aux autorités sud-coréennes d’arrêter un frère de Ban Ki-moon, inculpé par un tribunal new-yorkais pour des faits de corruption début janvier, a indiqué vendredi un porte-parole du procureur de New York. Lo lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/