facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Brexit – La BCE relativise les dommages potentiels de la sortie britannique

Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a estimé devant les dirigeants européens que les dangers économiques générés par la décision britannique de quitter l’Union étaient moins graves que craints, a fait savoir le président du Conseil Donald Tusk. « Le président Mario Draghi a été très clair ce soir… Les effets négatifs sont moins négatifs que ce que nous craignions avant le Brexit », a déclaré M. Tusk au sommet tenu mardi soir à Bruxelles et auquel le président de la BCE était invité.
Cependant, selon les explications de M. Draghi, le Brexit devrait avoir pour conséquence une croissance britannique moindre avec des répercussions sur l’économie mondiale, a ajouté le président du Conseil européen.
La banque centrale américaine (Fed) se veut moins optimiste. Jérôme Powell, gouverneur au sein de l’institution, a ainsi estimé mardi que les risques à la baisse de l’économie mondiale avaient augmenté après le vote des Britanniques intervenu jeudi.
« Le vote du Brexit a le potentiel de créer de nouveaux obstacles pour les économies dans le monde entier, y compris la nôtre », a-t-il estimé dans un discours à Chicago.
« Les risques pour les perspectives économiques mondiales étaient déjà élevés avant le référendum et le vote a introduit de nouvelles incertitudes », a souligné ce responsable.
Par ailleurs, mardi soir, l’agence de notation Moody’s indiquait qu’elle dégradait les perspectives des notes d’une douzaine de banques britanniques. Le système bancaire britannique dans son ensemble faisait également l’objet de perspectives négatives. Moody’s craint que la rentabilité des banques britanniques, parmi lesquelles figurent des poids lourds mondiaux en termes d’actifs (HSBC, Barclays, RBS), soit mise sous pression par l’incertitude planant quant au futur des relations commerciales entre le Royaume-Uni et le continent.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

30 mars 2017 Un pêcheur philippin raconte son calvaire de près de deux mois

Un jeune pêcheur philippin a pu rentrer à Manille mercredi après avoir survécu à un calvaire de 58 jours en mer, donné pour mort, ayant dérivé sans nourriture ni eau sur son petit bateau ayant dérivé jusqu’à l’est de la Papo lire plus

Belga

30 mars 2017 Conflit israélo-palestinien – Israël réduit sa contribution à l'ONU accusée de "discrimination"

Israël a annoncé mercredi une coupe de deux millions de dollars de sa contribution à l’ONU en réponse aux nouvelles critiques du Conseil des droits de l’Homme contre la politique israélienne à l’égard des Palestiniens. Israël n’a cessé de d lire plus

Belga

30 mars 2017 Présidentielle française – Moscou "activement impliquée" dans la présidentielle française

Le chef de la puissante commission du Renseignement du Sénat américain, chargée d’enquêter sur l’ingérence de la Russie dans la présidentielle américaine, a affirmé mercredi que Moscou était également « activement impliquée » lire plus

Belga

30 mars 2017 ATP Miami – Fabio Fognini sort Kei Nishikori et rejoint le dernier carré

L’Italien Fabio Fognini (ATP 40) s’est qualifié pour les demi-finales du Masters 1000 de Miami en battant le Japonais Kei Nishikori (ATP 4), 2e tête de série et finaliste l’an dernier, 6-4, 6-2 en 1h07 mercredi en quarts de finale de ce tournoi sur surface dure doté de 6.9 lire plus

Belga

29 mars 2017 Enchères à Londres: 100.000 livres pour des lettres de Jackie Kennedy à un soupirant

Un lot de lettres comprenant des missives de Jackie Kennedy à l’ambassadeur britannique aux Etats-Unis, soupirant éconduit juste avant son remariage avec Aristote Onassis, a été vendu 100.000 livres (près de 116.000 euros) mercredi aux enchères à Lond lire plus

Belga

29 mars 2017 Conflit en Syrie – La Turquie annonce la fin de son opération militaire dans le nord du pays

La Turquie a annoncé mercredi la fin de son opération militaire dans le nord de la Syrie, sans préciser si elle allait en retirer ses troupes. Ankara justifiait cette intervention sur le sol syrien par des raisons de sécurité intérieure et de lutte contre le lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/