Brexit – Jean-Claude Juncker ironise sur la vision du Brexit par le président américain

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a promis jeudi à La Valette qu’il encouragerait l’Ohio ou le Texas à sortir des Etats-Unis si le président américain Donald Trump devait continuer à se réjouir ostensiblement du Brexit. Devant les participants au congrès du Parti populaire européen (PPE), principale fédération de partis de droite de l’Union européenne (UE), M. Juncker a ironisé sur les pays se réjouissant du Brexit, à commencer par les Etats-Unis.

Dans ce pays, “le président récemment élu se réjouit de voir la Grande-Bretagne sortir” de l’UE, a-t-il déploré à ce congrès ouvert mercredi à Malte, qui assure la présidence tournante de l’UE. “S’il continue ainsi, je vais encourager l’Ohio ou le Texas à quitter les Etats-Unis”, a-t-il ajouté, selon la traduction de ses propos tenus en allemand. “Le Brexit n’est pas la fin de tout mais nous devons en faire un commencement de quelque chose qui sera nouveau, qui sera plus fort et qui sera meilleur”, a encore dit M. Juncker, cette fois en français.

Neuf mois après le vote pour le Brexit, le Royaume-Uni a lancé mercredi le processus historique de sortie de l’Union européenne et ouvert deux ans de difficiles négociations pour couper les amarres avec un bloc rejoint sans enthousiasme il y a 44 ans.

M. Juncker a déjà rappelé la semaine dernière avoir demandé aux Etats-Unis de ne pas encourager les pays membres de l’UE à la quitter, lors d’une rencontre en février à Bruxelles avec le vice-président américain Mike Pence.

Partager l'article

30 mars 2017 - 15h10