Brexit: "Je ne suis pas prêt à payer la facture pour leur décision" (Charles Michel)

« Le Brexit est la victoire d’une certaine forme de populisme », a estimé mardi matin le Premier ministre Charles Michel sur les ondes de La Première (RTBF), avant d’ajouter qu’il n’était « pas prêt à payer la facture » pour la décision des Britanniques de se retirer de l’Union européenne. M. Michel a une nouvelle fois plaidé pour que la notification par les autorités britanniques de leur volonté de sortir de l’UE « intervienne le plus vite possible », afin de garantir de la clarté dans l’intérêt de tous.

Le Premier ministre a par ailleurs garanti qu’il mettrait « tout en œuvre pour protéger et défendre les intérêts économiques et sociaux » de la Belgique, et insisté sur la nécessité d’expliquer aux citoyens en quoi l’Europe constitue une « valeur ajoutée ».

La victoire du « Leave » au référendum sur la relation entre le Royaume-Uni et l’UE sera le principal thème de la réunion des chefs d’Etat et de gouvernement européens qui se tient mardi et mercredi à Bruxelles.

Partager l'article

28 juin 2016 - 09h10