Brexit: frictions entre Juncker et May autour des accords commerciaux

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a mis le holà dimanche aux intentions britanniques de lancer après le référendum du Brexit des négociations d’accords commerciaux bilatéraux, rappelant que cette compétence revenait exclusivement à Bruxelles. « En ce qui concerne les sujets en relation avec le Brexit (…), je dois dire que la négociation d’accords de libre-échange est une compétence de l’Union européenne, conformément aux traités (…) et nous devons nous y tenir », a affirmé Juncker lors d’une conférence de presse à Hangzhou (est de la Chine), en marge du sommet du G20.

« Je n’aime pas l’idée que des pays membres de l’UE, y compris ceux qui en font encore partie, négocient des accords commerciaux. Il s’agit d’une attribution exclusive de l’Union européenne », a-t-il martelé. Une réaction à l’intention de la Première ministre britannique, Theresa May, de lancer dès à présent des pourparlers bilatéraux pour faire du Royaume-Uni post-Brexit un « leader mondial du libre échange ».

Mme May s’est rendue au sommet du G20 avec l’intention de présenter aux autres dirigeants internationaux « les opportunités commerciales qui s’ouvriront à travers le monde pour le Royaume-Uni après le Brexit ».

Partager l'article

04 septembre 2016 - 10h05