Brésil : réunion des procureurs de 15 pays sur le scandale Odebrecht

Les procureurs généraux de 15 pays se réuniront jeudi et vendredi à Brasilia pour coordonner leurs enquêtes sur le scandale de corruption d’Odebrecht, le groupe de BTP brésilien, qui secoue l’Amérique latine. A cette réunion de travail, dirigée par le procureur général du Brésil Rodrigo Janot, assisteront ses homologues d’Antigua et Barbuda, Argentine, Chili, Colombie, Equateur, Salvador, Guatemala, Mexique, Mozambique, Panama, Portugal, Pérou, République Dominicaine et Venezuela.
“C’est une façon de répondre à toutes les demandes d’information, dans une affaire qui est couverte par le secret de l’instruction”, a déclaré à l’AFP une personne travaillant à l’organisation de la rencontre qui a demandé l’anonymat.
Déclenchée en 2014, l’enquête tentaculaire “Lavage Express” a mis en lumière un système de corruption que les groupes brésiliens de bâtiment, dont Odebrecht, avaient monté pour truquer les marchés de sous-traitance lucratifs de Petrobras, distribuant des pots-de-vin à des responsables politiques au Brésil et dans plusieurs pays d’Amérique latine.
Chantiers majeurs paralysés, grogne populaire et arrestations en série, ce scandale de corruption n’en finit pas d’ébranler la classe politique en Amérique latine.
Dernier rebondissement en date : le Pérou a offert vendredi une récompense pour toute information permettant d’arrêter l’ex-président Alejandro Toledo, accusé d’avoir touché 20 millions de dollars de dessous-de-table d’Odebrecht afin de remporter l’appel d’offres pour la construction d’un axe routier majeur reliant le Pérou au Brésil.

Partager l'article

15 février 2017 - 22h55