Brad Pitt, le beau gosse devenu pilier d'Hollywood

Beau gosse qui s’est révélé au grand public pour son physique avantageux, Brad Pitt a su s’affranchir de son image d' »homme le plus sexy » du monde pour devenir l’un des plus grands acteurs d’Hollywood, avant d’être consacré par plusieurs Oscars comme producteur. Découvert à 28 ans torse nu et muscles saillants dans le « Thelma et Louise » de Ridley Scott en 1991, Brad Pitt est progressivement devenu une icône du cinéma américain, trois fois nommé aux Oscars pour ses qualités d’acteur, et formait avec Angelina Jolie l’un des couples les plus glamours d’Hollywood, jusqu’à ce que celle-ci ne demande le divorce mardi.
Né il y a 52 ans dans une famille de la classe moyenne de l’Oklahoma, dans le sud des Etats-Unis, William Bradley Pitt connaît une enfance baignée dans la religion baptiste, passée dans le Missouri voisin.
Brièvement étudiant en journalisme, il monte à Hollywood pour tenter de percer mais connaît des débuts difficiles et doit jongler avec des petits boulot: chauffeur, déménageur ou encore déguisé en poulet jaune pour une marque de fast-food mexicain.
A partir de 1987, il fait des apparitions dans des séries comme « Dallas » ou des films à petit budget.
Après son personnage d’auto-stoppeur sexy dans le Ridley Scott, qui révèle un physique qui fera sa renommée, il enchaîne les seconds rôles avant de finalement partager l’affiche avec Tom Cruise dans « Entretien avec un vampire », en 1994.
Le succès et les paillettes arrivent l’année suivante. Celui que le magazine People élira deux fois « Homme en vie le plus sexy » apparaît dans « Seven », de David Fincher et « L’armée des 12 singes » de Terry Gilliam, qui lui vaut une nomination pour l’Oscar du second rôle.

Après les échecs en 1997 de « Sept ans au Tibet » de Jean-Jacques Annaud et d' »Ennemis rapprochés », avec Harrison Ford, l’acteur renoue avec le succès deux ans plus tard, à l’affiche du mythique « Fight Club ».
Il enchaîne en 2001 dans « Ocean’s Eleven », remake d’un film des années 1960, où il incarne un braqueur décontracté dans l’équipe de George Clooney.
Acteur très en vue d’Hollwood, Brad Pitt est catapulté dans l’univers des superstars après son mariage en 2000 avec l’actrice de « Friends », Jennifer Aniston.
Il montre ses muscles dans « Troie » en 2004 et tombe l’année suivante sur Angelina Jolie dans « Mr. et Mrs. Smith », se sépare de Jennifer Aniston, et rejoint la vie de « Lara Croft », qui donne naissance à leur premier enfant biologique en 2006, une fille nommée Shiloh.
Il élève six enfants – dont trois adoptés en Asie et en Ethiopie – avec l’actrice.
Le couple, surnommé « Brangelina » par la presse, est considéré comme l’un des plus sexy au monde.
Il enchaîne les blockbusters dans l’univers d’auteurs tels qu’Alejandro González Iñárritu (« Babel », 2006), les frères Coen (« Burn After Reading », 2008), Quentin Tarantino (« Inglorious Bastards », 2009) et retrouve David Fincher pour « L’Etrange Histoire de Benjamin Button » (2008), un homme qui naquit à l’âge de 80 ans et vécut sa vie à l’envers, pour lequel il décroche une nomination dans la catégorie « meilleur acteur » aux Oscars et aux Golden Globes.
Ces dernières années, Brad Pitt a mené de front sa carrière d’acteur et celle de producteur, avec sa société « Plan B ».
Il a notamment produit « Les infiltrés » (2006), de Martin Scorsese et « Twelve Years a Slave » (2013) de Steve McQueen, dans lequel il a également joué, deux films qui ont été récompensés par les Oscars du meilleur film, tandis que « The Big Short: le casse du siècle » (2015) a reçu l’Oscar du meilleur scénario adapté.
C’est d’ailleurs avec cette nouvelle casquette qu’il a produit « Vue sur mer » en 2015, réalisé par Angelina Jolie.

Partager l'article

21 septembre 2016 - 11h20