Bénéfice net en hausse de 60% pour Ethias en 2016

Ethias a terminé l’année 2016 sur un bénéfice net de 80 millions d’euros, en hausse de 60% par rapport à 2015, malgré un impact négatif de quelque 10 millions d’euros dû aux attentats du 22 mars, a annoncé lundi l’assureur. L’encaissement global a légèrement progressé en « non-vie » à 1,31 milliard d’euros (+0,75%) mais il est en baisse dans le segment « vie » à 1,14 milliard d’euros (-2,29%). L’encaissement total s’élève dès lors à 2,45 milliards d’euros en 2016, en léger recul (-0,69%). Le ratio combiné de la compagnie d’assurances, mesure-clef du secteur représentant les coûts des sinistres par rapport aux primes, reste sous la barre des 95%.

Ethias, qui s’est vu demander par la Banque nationale de Belgique d’accroître sa solvabilité afin d’être mieux armé face aux marchés financiers volatils et au contexte de taux d’intérêt faibles, précise que sa marge de solvabilité II s’élevait à 145% fin décembre 2016, pour un objectif à terme de minimum 150%.

L’année 2016 a aussi été marquée par la réalisation de deux opérations « Switch » visant à accélérer l’extinction du portefeuille vie individuelle (produit FIRST) et à renforcer la solvabilité d’Ethias. A ce sujet, l’assureur explique: « Ces deux opérations ont permis une diminution de plus de 57% des réserves du First A existant à fin décembre 2015. Le nombre de contrats est passé de plus de 26.000 à moins de 13.000. Le coût des deux opérations Switch (202 millions d’euros) a un impact direct sur le résultat 2016 mais ces opérations ont permis d’améliorer de façon significative et récurrente la marge de solvabilité sous Solvency II, en vigueur depuis le 1er janvier 2016 (impact d’environ 24% en net sur la marge de Solvabilité II). »

Le conseil d’administration proposera par ailleurs le versement d’un dividende de 45 millions d’euros à sa société mère, Vitrufin, dividende équivalent à celui de l’année précédente.

Partager l'article

20 mars 2017 - 17h40