Belref – Fin de la grève chez Belref après un accord sur le paiement des salaires

Patron et syndicats de l’entreprise de produits réfractaires Belref à Saint-Ghislain sont arrivés à un accord vendredi sur le paiement des salaires du mois, dossier qui était à l’origine du mouvement de grogne des travailleurs. La grève lancée en début de semaine est donc arrêtée. “La direction s’engage à payer les salaires des travailleurs du mois de mars à la condition que nous arrêtons la grève”, a indiqué Frédéric Michel de la FGTB. “Dans la mesure où toutes nos demandes ont été entendues, soit une faillite rapide, le paiement du chômage économique et le paiement des salaires, nous acceptons cette condition.”
La faillite de l’entreprise Belref a été actée jeudi, ce qui a permis au curateur d’entamer les démarches administratives pour le paiement du chômage économique des travailleurs. La nouvelle structure de l’entreprise, “Belref Bis”, a dès lors été mise en place avec 17 des 72 travailleurs que comptait la société Belref. 55 travailleurs ont donc perdu leur emploi.
La FGTB a estimé que la pression sur les 17 travailleurs restants, sans délégation syndicale, serait énorme de la part de la direction. Le syndicat estime que “Belref Bis” devrait, à terme, faire appel à de la main d’œuvre extérieure. La position syndicale défendue lors de l’audience au tribunal de commerce de Mons du 30 mars dernier était de conserver quelque 40 travailleurs dans le nouveau projet du propriétaire de l’entreprise, Dominique Leone. Le tribunal avait suivi le projet de “microstructure” de ce dernier avec 17 travailleurs. “Belref Bis” se concentrera désormais sur la production de béton réfractaire.

Partager l'article

08 avril 2017 - 09h40