Belgocontrol – Le préavis de grève "vraisemblablement" plus à l'ordre du jour

La menace d’un dépôt de préavis de grève agitée par les syndicats de Belgocontrol ne semble plus être d’actualité après une rencontre entre le ministre de la Mobilité, François Bellot (MR) et l’ACV-Transcom mardi soir. « Le ministre était constructif et n’a pas mis en doute le professionnalisme du personnel et des contrôleurs aériens », a fait savoir Kurt Callaerts du syndicat chrétien. Il y aurait un accord entre les syndicats et le ministre dont le contenu n’est pas divulgué tant que les membres n’ont pas été consultés. Le préavis n’est « vraisemblablement » plus de mise, selon M. Callaerts. La menace avait été agitée par l’ACV-Transcom qui dénonçait une « chasse aux sorcières » à l’encontre des contrôleurs aériens. L’organisation syndicale déplorait le fait qu’il ait été demandé de pouvoir auditionner individuellement des contrôleurs aériens dans le cadre de l’audit actuellement mené sur l’utilisation des pistes de l’aéroport de Zaventem. Le syndicat estimait que le ministre de la Mobilité allait à l’encontre du principe selon lequel les contrôleurs aériens doivent pouvoir signaler des incidents sans avoir peur de subir d’éventuelles répercussions négatives.
Le porte-parole du ministre Bellot a fait savoir à Belga mardi soir que le ministre n’a jamais donné l’ordre de mener des auditions individuelles des contrôleurs, mais a uniquement demandé un audit à la Direction générale Transport aérien qui est sous sa compétence. Il confirme en outre que M. Bellot et le syndicat ont eu un échange constructif. « Le ministre estime que la sécurité des contrôleurs aériens est primordiale, et il croit en leur professionnalisme », a-t-il assuré.

Partager l'article

22 mars 2017 - 01h40