facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Ban Ki-moon annonce qu'il ne briguera pas la présidence sud-coréenne

L’ancien secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a annoncé mercredi lors d’une conférence de presse qu’il ne comptait pas se présenter à la prochaine élection présidentielle en Corée du Sud. Le haut diplomate est rentré en janvier dans son pays après huit ans passés à la tête du secrétariat général de l’ONU. Il a pendant des mois entretenu le flou sur ses intentions politiques, alors que certains observateurs lui prêtaient l’intention de postuler à la fonction suprême. « Je vais me retirer de la vie politique », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. « Je suis désolé de décevoir de nombreuses personnes. »

Bien qu’il ne se soit jamais déclaré candidat, M. Ban a participé à de nombreux déplacements publics qui ont semblé préfigurer une candidature pour le parti conservateur Saenuri de la présidente destituée Park Geun-Hye, ou pour une faction conservatrice dissidente. Mais il n’est pas parvenu à s’assurer le soutien du parti et son image a été écornée par des accusations de corruption contre certains de ses proches. Certains médias l’ont par ailleurs dépeint comme étant totalement déconnecté de la réalité des Sud-Coréens.

« Mon patriotisme et mes aspirations ont été les victimes de calomnies qui ont relevé du massacre de personnalité », a-t-il déploré mercredi, avant de s’incliner en signe de respect, de ranger ses papiers et de s’en aller. Sa côte de popularité avait dégringolé ces dernières semaines. Un sondage le créditait récemment de 13,1% d’opinions favorables, contre 20,3% à son retour.

Diplomate de carrière, Ban Ki-moon n’a jamais été encarté politiquement dans son pays, bien qu’il fut de 2004 à 2006 le ministre des Affaires étrangères du président libéral Roh Moo-Hyun. La présidentielle sud-coréenne est prévue sur le papier avant fin 2017. Elle pourrait cependant intervenir très prochainement si la Cour constitutionnelle entérine la destitution de la présidente votée par le Parlement. Une élection devrait le cas échéant être organisée dans les 60 jours suivant une telle décision.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

17 août 2017 Venezuela: perquisition au domicile de Luisa Ortega, demande d'arrestation de son mari

Des agents du service de renseignement vénézuélien ont perquisitionné mercredi le domicile de l’ex-procureure générale du pays, Luisa Ortega, une chaviste devenue dissidente, après la demande d’arrestation de son mari, le député German F lire plus

Belga

17 août 2017 Meurtres d'experts en RDC: des enquêteurs de l'ONU veulent plus d'investigations

Des enquêteurs de l’ONU, chargés d’élucider les meurtres de deux experts de l’organisation en mars dans la République démocratique du Congo, jugent que des investigations complémentaires sont nécessaires pour identifier formellement les auteurs de ces lire plus

Belga

17 août 2017 Audience en appel annulée pour le journaliste de RFI Ahmed Abba

La première audience du procès en appel du journaliste camerounais Ahmed Abba, condamné à dix ans de prison pour « blanchiment d’actes de terrorisme », qui devait se tenir jeudi à Yaoundé, a été annulée, a rapporté RFI, dont M. Abba lire plus

Belga

17 août 2017 Crise au Venezuela – Au moins une trentaine de morts lors d'une mutinerie dans une prison

Au moins 36 personnes ont été tuées au Venezuela lors d’une opération de reprise de contrôle d’un centre de détention à l’est du pays, selon le gouverneur de l’Etat d’Amazonas, Liborio Guarulla, cité par Associated Press jeudi. Le centre de d lire plus

Belga

17 août 2017 Le chef d'état-major iranien et le président turc discustent de la paix en Syrie

Le chef d’état-major iranien Mohammad Bagheri a rencontré mercredi le président turc Recep Tayyip Erdogan, au cours d’une visite à Ankara pour des discussions au plus haut niveau, notamment sur la crise syrienne et l’Irak. Leur deux pays soutiennent des camps adverses en lire plus

Belga

17 août 2017 Brésil: victoire pour les Indiens devant la Cour Suprême

La Cour Suprême du Brésil a rejeté mercredi une demande d’indemnisation de l’Etat du Mato Grosso pour l’expropriation de terres attribuées à des tribus indiennes, une victoire pour les populations autochtones face à la pression de l’agro-business. La d lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/