Avalanche en Italie: trois nouveaux survivants extraits de l'hôtel enseveli

Les secouristes italiens ont extrait dans la nuit de vendredi à samedi trois nouveaux survivants des décombres de l’hôtel dévasté dans les Abruzzes, dans le centre de l’Italie. Mais deux des dix survivants repérés la veille sont toujours prisonniers de l’établissment enseveli sous la neige. Les pompiers locaux ont annoncé samedi avoir extrait vivants vers 3h00 du matin deux femmes et un homme. Quant aux deux survivants toujours prisonniers de l’hôtel, les secouristes peuvent les voir grâce à une sonde téléscopique. Ces derniers cherchent toujours inlassablement encore plus d’une quinzaine de disparus dont ils n’ont pas encore décelé de traces de vie.
Au cours de leurs recherches, ils ont découvert samedi matin le corps sans vie d’une femme. Deux autres personnes avaient déjà été retrouvées mortes, portant le nombre des victimes à trois.
Vendredi, ils avaient pu extraire vivants et en bonne santé des décombres une femme et quatre enfants, tous transportés dans un hôpital. Ce groupe jouait au billard dans une salle, ce qui semble leur avoir sauvé la vie, a expliqué aux secouristes un petit garçon extrait vendredi en fin de journée de l’amas de neige et de débris de l’hôtel Rigopiano, situé à flanc de montagne dans les Abruzzes.
Ce sont leurs vêtements d’hiver et leurs combinaisons de ski qui ont permis aux survivants de tenir sous les décombres, ont expliqué les médecins de l’hôpital de Pescara, sur la côte adriatique, où les rescapés ont été transportés. Les secouristes ont aussi évoqué l’effet « igloo » isolant de la neige qui a enseveli l’hôtel à Farindola.
Selon les estimations, il y avait plus d’une trentaine de clients et membres du personnel au moment du drame. Douze personnes sont vivantes au total. Jeudi, les secouristes avaient déjà retrouvé deux premiers survivants, un client et un employé, qui attendaient, chauffage allumé, dans l’unique voiture épargnée par la coulée.

Partager l'article

21 janvier 2017 - 08h35