Autriche: le rappeur américain Freddie Gibbs libéré sous caution

Le rappeur américain Freddie Gibbs, extradé fin juillet de France vers l’Autriche pour des accusations de viol, a été libéré sous caution après une requalification de viol en “agression sexuelle”, a annoncé jeudi le tribunal de Vienne. Le musicien de 34 ans, qui a versé une caution de 50.000 euros, s’est engagé à ne pas quitter l’Autriche et à se tenir à la disposition de la justice, a indiqué une porte-parole, Christina Salzborn. Freddie Gibbs et un garde du corps ont été accusés de viols par deux groupies qui les avaient accompagnés à leur hôtel à l’issue d’un concert à Vienne le 6 juillet 2015. Le chanteur a toujours rejeté ces accusations.

Les faits ont été requalifiés mercredi d'”agression sexuelle” par le parquet autrichien, en l’absence d’éléments probants. Les accusations d’une des deux plaignantes à l’encontre du chanteur n’ont par ailleurs pas été retenues. Visé par un mandat d’arrêt européen, Freddie Gibbs avait été arrêté le 2 juin à Toulouse. Il a été extradé fin juillet après avoir renoncé à un pourvoi en cassation. “Il n’existe aucune preuve objective que Freddie Gibbs ait eu une relation de nature sexuelle avec cette femme”, a déclaré l’avocat autrichien du chanteur, Thomas Kralik, à l’agence APA.

Né à Gary dans l’Indiana (nord des États-Unis), l’artiste avait été arrêté en juin à Toulouse, où il se trouvait dans le cadre d’une tournée en France, au Portugal et au Canada, pour la promotion de son dernier album “Shadow of a Doubt”. Gibbs s’est fait connaître pour ses raps sur la vie des rues de sa ville natale de Gary qui a souffert du déclin de la sidérurgie, où il raconte des meurtres sur fond de trafic de drogues.

Partager l'article

18 août 2016 - 16h35