Audiovisuel – La Commission veut obliger les services à la demande à proposer 20% de contenu européen

La Commission européenne veut obliger les fournisseurs de contenu à la demande, du type de Netflix, à proposer au moins 20% de contenu européen dans leur catalogue. C’est ce qui ressort de propositions législatives adoptées mercredi par le collège des commissaires. Actuellement, les chaînes de télévision européennes investissent environ 20% de leurs revenus dans la production de contenu original, contre moins de 1% pour les fournisseurs à la demande.
La proposition législative prévoit que les émetteurs européens consacrent encore au moins 50% du temps de visionnage à des oeuvres européennes, mais veut également obliger les plate-formes à la demande, comme Netflix, à proposer au moins 20% de contenus européens. La proposition permettrait aussi aux Etats membres qui le souhaitent de demander aux services à la demande de contribuer financièrement aux oeuvres européennes.
La proposition de la Commission prévoit aussi des règles plus souples en matière de publicité à la télévision et en ligne. Les chaînes et services en ligne pourraient plus facilement utiliser le placement de produits et le sponsoring, pourvu que les spectateurs soient informés. La proportion de publicité serait cependant limitée à 20% entre 07h00 et 23h00, même si les opérateurs seraient libres de répartir la publicité comme ils l’entendent tant qu’ils respectent le maximum de 20% pour l’ensemble de la plage horaire.

Partager l'article

25 mai 2016 - 12h45