Aucune perte d'emplois après fermeture de la protection civile de Libramont

Le ministre fédéral Willy Borsus a précisé, mardi, par communiqué, que la zone de secours Luxembourg serait renforcée à la suite de la décision de fermeture la caserne de le protection civile de Libramont et qu’il n’y aurait aucune perte d’emplois. Son collègue, le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, a dévoilé mardi les modalités de sa réforme de la protection civile, ne maintenant que deux unités, l’une en Flandre à Brasschaat et l’autre en Wallonie, à Crisnée. La caserne de Libramont serait fermée au 1er janvier 2018. Cette unité compte actuellement 58 agents formant le cadre professionnel, 25 volontaires brevetés et 9 volontaires réservistes.

“Aucun emploi ne sera supprimé avec la réforme: les agents seront soit transférés vers l’unité de protection civile basée à Crisnée ou vers la zone de secours Luxembourg après concertation avec celle-ci (dans les deux cas, le transfert entraîne une revalorisation salariale d’environ 30 %), soit transférés vers d’autres SPF (Intérieur, Justice), ou encore pensionnés (pension préalable sur base volontaire) d’ici l’implémentation de la réforme au 1er janvier 2018”, précise le communiqué. Quant au bâtiment, assez récent, le SPF Intérieur est prêt à le céder, par emphytéose, à la zone de secours Luxembourg pour 1 euro symbolique.

“Il pourrait également lui céder le matériel spécifique de la protection civile de Libramont dont, après analyse de risque, la présence s’avérerait indispensable au sein de la zone Luxembourg (par exemple, le matériel de désincarcération lourd). Ce transfert pourra s’accompagner de celui du personnel compétent pour sa mise en œuvre (avec intervention financière du SPF Intérieur pour sa rémunération)”, indique encore le cabinet du ministre Borsus.

Partager l'article

04 avril 2017 - 17h45