facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Attentats à Paris – "Nous connaissons le commanditaire", affirme le patron de la DGSE sans livrer son identité

Bernard Bajolet, directeur général de la sécurité extérieure (DGSE) française, a affirmé qu’il connaissait le commanditaire des attentats de Paris, sans toutefois le nommer, ressort-il de documents diffusés sur le site Internet de l’Assemblée nationale française. Il avait été entendu à huis clos le 25 mai dernier par la Commission d’enquête française ‘relative aux moyens mis en oeuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015’. « Nous connaissons le commanditaire, mais je resterai discret sur ce point. Nous avons maintenant une bonne connaissance de l’organigramme et de la façon dont s’organise le soi-disant État islamique, qui n’est pas un État, et qui est encore moins islamique. Nous avons bien progressé sur ces sujets, nous avons donc une idée de l’identité du commanditaire », a indiqué Bernard Bajolet.

Concernant Abdelhamid Abaaoud, tué dans l’assaut de Saint-Denis, le patron de la sécurité extérieure a confirmé que le Belge était un coordonnateur et non le commanditaire des attentats de Paris. Au cours du procès de membres de la cellule terroriste de Verviers, il est apparu d’écoutes téléphoniques qu’Abdelhamid Abaaoud, qui dirigeait cette cellule, était sous les ordres d’un certain ‘Padre’, qui n’avait pas pu être identifié. « Nous connaissions plusieurs des auteurs des attentats de novembre. Nous suivions en particulier, depuis le mois de janvier 2015, le réseau Abaaoud, en liaison avec un projet d’attentat du ‘groupe de Verviers’. Nous avons aidé nos homologues belges à déjouer cet attentat. Comme vous le savez, Abaaoud a pu s’échapper », a-t-il expliqué.

« Nous connaissions parfaitement la dangerosité du personnage et savions qu’il nourrissait ce type de projets. Tous les moyens ont été mis en oeuvre : moyens humains, techniques, et coopération avec les partenaires. Cette coopération ne nous a jamais fait défaut, y compris s’agissant des Belges », a-t-il poursuivi. « Les Belges ont les capacités qui sont les leurs, mais leur bonne volonté et leur professionnalisme ne sont pas en cause. Nous savions donc qu’Abaaoud était retourné en Syrie, mais nous ne l’avons pas vu ressortir. Nous avons retrouvé sa trace peu après l’attentat du 13 novembre. Il a ensuite été localisé et neutralisé », a ajouté M. Bajolet.

Interrogé sur la fuite d’Abdelhamid Abaaoud en Grèce liée au démantèlement de la cellule terroriste de Verviers, le directeur général de la sécurité extérieure a soutenu que les Belges n’étaient pas censés savoir qu’Abaaoud était en Grèce et qu’ils n’avaient donc pas de raison de prévenir les Grecs. Il est toutefois ressorti d’écoutes téléphoniques enregistrées avant l’assaut policier à Verviers qu’Abdelhamid Abaaoud tentait de rejoindre la Belgique depuis la Grèce.

Bernard Bajolet a reconnu que les attentats « comme ceux du 13 novembre » marquent un « échec » du renseignement extérieur -les attentats ayant été planifiés et organisés en Belgique- et « aussi sans doute un échec pour le renseignement intérieur », tout en évitant de parler de faille. Le patron de la DGSE a souligné par ailleurs que la France compte quelque 600 combattants en Syrie parmi les djihadistes. « Et il faut élargir ce chiffre pour y intégrer tous les francophones, tenir compte de ceux qui sont déjà revenus et de ceux qui voudraient bien partir », a-t-il ajouté. Et « il ne faut pas oublier que les membres du commando qui a attaqué à Paris le 13 novembre n’étaient pas tous francophones », a-t-il précisé. « Quand bien même Daech aura été vaincu sur le plan militaire, les services de renseignement savent que la menace subsistera pendant plusieurs années », a conclu M. Bajolet.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

26 mars 2017 François Hollande à Singapour, première étape de son ultime tournée diplomatique

Le président français François Hollande est arrivé dimanche à Singapour, première étape de l’ultime tournée internationale de son quinquennat qui le conduira ensuite en Malaisie et en Indonésie, a-t-on appris auprès de sa d lire plus

Belga

26 mars 2017 L'Australie se prépare à affronter un cyclone "destructeur"

Le nord-est de l’Australie se préparait à l’arrivée du cyclone Debbie, le plus violent depuis plusieurs années dans la région, avec des appels à évacuation et la fermeture d’écoles. Le cyclone se forme depuis plusieurs jours au large de l’Etat lire plus

Belga

26 mars 2017 La favorite de Pékin désignée chef du gouvernement de Hong Kong

Carrie Lam, la favorite de Pékin, a été désignée dimanche chef du gouvernement de Hong Kong par un comité électoral pour l’essentiel acquis à la Chine, scrutin qualifié d’imposture dans le camp démocrate qui craint pour les libert lire plus

Belga

26 mars 2017 Reprise du trafic ferroviaire à la gare de Gand-Saint-Pierre

Les trains peuvent à nouveau desservir la gare de Gand-Saint-Pierre, annonce la SNCB. La circulation ferroviaire avait été interrompue tôt dimanche matin après la découverte d’une bombe datant de la guerre à proximité de la gare. Le Service d’En lire plus

Belga

26 mars 2017 Un train percute une voiture sur un passage à niveau à Tilff

Un train a percuté une voiture, dimanche matin à Tilff, dans l’entité d’Esneux, a-t-on appris auprès des pompiers de Liège. L’un des occupants du véhicule a été sérieusement blessé. Une voiture qui se trouvait sur le passage lire plus

Belga

26 mars 2017 Les suspicions de fraude à l'asile à la suite de "vacances" se multiplient

En deux mois et demi, 28 signalements de potentielles fraudes à l’asile dans le chef de réfugiés « vacanciers » sont déjà parvenus cette année au Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA). Les dossiers en question so lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/