Attentats à Bruxelles: la Wallonie et Bruxelles veulent attirer des touristes belges

Les secteurs touristiques de la Région wallonne et de Bruxelles ont programmé plusieurs campagnes de communication afin d’augmenter le nombre de visiteurs, notamment belges, cet été. En Wallonie, le Commissariat général au Tourisme (CGT) s’adresse particulièrement au public francophone pour vanter les atouts de la région tandis que l’agence bruxelloise visit.brussels espère freiner les conséquences négatives des attentats du 22 mars. Le CGT a inscrit ses projets de promotion de la Wallonie à l’agenda depuis plusieurs mois et n’a donc pas changé son plan de communication depuis les attentats. Des articles de présentation des villes wallonnes et de leurs activités seront prochainement publiés sur internet ou dans la presse, notamment dans le journal “Metro”. “Nous voulons principalement inciter les Wallons à visiter leur région”, indique Joëlle Golinveau du service presse du CGT.

L’organisation collabore également avec le magazine Together, destiné aux travailleurs des institutions européennes, pour promouvoir le tourisme wallon. Visit.brussels compte également s’adresser à l’ensemble de ses marchés prioritaires, à l’étranger comme en Belgique. Quelque 300.000 euros supplémentaires ont été alloués à la campagne de communication sur les réseaux sociaux, internet mais aussi avec des sites de réservation en ligne ou des blogueurs. “L’objectif est de mettre en avant les événements de l’été à Bruxelles”, résume Patrick Bontinck, CEO de l’agence bruxelloise du tourisme.

“Nous élargissons les cibles pour réduire au maximum la baisse de visiteurs depuis les attentats.” D’après l’Observatoire wallon du tourisme, les vacances de printemps n’ont pas été exceptionnelles pour les opérateurs touristiques mais les conséquences des attentats n’ont affecté qu’une minorité de prestataires, particulièrement dans l’hébergement. La situation est plus problématique à Bruxelles, où les hôtels ont enregistré des baisses de fréquentation de plus de 50% en moyenne pendant les vacances de Pâques.

Partager l'article

04 mai 2016 - 12h30