facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Attentat à Nice – Un journaliste de l'AFP présent sur place décrit "un chaos absolu"

« C’était un chaos absolu, des gens hurlaient », a raconté un journaliste de l’AFP présent jeudi sur la Promenade des Anglais à Nice, dans le sud de la France, lorsqu’un camion a foncé dans la foule et tué au moins 60 personnes. Un camion blanc « a foncé à pleine vitesse sur les personnes qui commençaient à quitter » la Promenade des Anglais à la fin du feu d’artifice, a raconté Robert Holloway.
Selon le parquet de Nice, l’attentat a fait « au moins 60 morts », fauchés sur une distance de 2 km. Le président de la région PACA a quant à lui évoqué au moins une septentaine de morts sur BFMTV.
Les Affaires étrangères belges sont en contact avec les autorités françaises. Il est encore trop tôt pour savoir si des Belges figurent parmi les victimes, ont-elles précisé.
Ce haut lieu du tourisme le long de la Méditerranée était noir de monde jeudi soir. Vacanciers et habitants de la grande ville de la Côte d’Azur étaient venus assister au feu d’artifice organisé comme chaque année pour la Fête nationale française.
« Le camion est passé juste à côté de moi et je n’ai eu que quelques secondes pour me mettre à l’abri », a témoigné le journaliste, encore très choqué.
« J’ai sauté sur le côté » pour éviter le camion. « Des débris volaient partout et j’ai dû me protéger le visage », a-t-il poursuivi.
Ensuite, c’était « un chaos absolu ». « Des gens hurlaient », a-t-il raconté, ajoutant qu’il avait très vite compris, « qu’un camion de cette taille avec une trajectoire en ligne droite » ne pouvait être qu’un « acte totalement délibéré ».
Moins d’une heure après les faits, la préfecture des Alpes-Maritimes a demandé à la population de rester cloîtrée chez elle. Un important dispositif de sécurité a été délimité dans le centre de Nice, où de nombreuses ambulances, des membres des forces de l’ordre et des militaires se sont déployés.
A proximité de la Promenade des Anglais totalement bouclée, la place Masséna, en plein centre de la ville, était elle aussi complètement inaccessible jeudi peu avant minuit, selon un autre correspondant de l’AFP sur place.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

30 mai 2017 Accord européen pour installer des milliers de hotspots internet gratuits d'ici 2020

Les instances européennes ont dégagé un accord pour installer des milliers de points d’accès gratuit à l’internet sans fil (hotspots) dans les centres-villes de l’Union européenne d’ici 2020, a annoncé la Commission européenne lundi soir. Le no lire plus

Belga

30 mai 2017 Irak: une dizaine de morts dans un attentat à la voiture piégée à Bagdad

Un attentat à la voiture piégée a fait au moins 10 morts lundi soir à Bagdad, la capitale irakienne. La voiture a explosé devant un populaire commerce de glacier, alors que les habitants brisaient le jeûne du ramadan en fin de journée. Selon les m lire plus

Belga

30 mai 2017 Ivo van Hove et Anna Cervinka apportent une touche belge au palmarès des Molières

Le Belge Ivo van Hove a vu la pièce « Les Damnés » décrocher trois Molières lundi soir lors de la plus importante cérémonie de remise de prix du théâtre français. Le Flamand, natif de la province d’Anvers, a mis en scène cette pi lire plus

Belga

30 mai 2017 La Corée du Nord évoque un essai réussi

La Corée du Nord a confirmé mardi qu’elle avait procédé la veille, « avec succès », à un tir de missile balistique, a rapporté l’agence officielle KCNA. Selon la même communication, le projectile n’a parcouru que la moitié de la distance do lire plus

Belga

30 mai 2017 Conflit en Syrie – Quatorze civils tués par un bombardement du groupe EI dans l'est de la Syrie

Quatorze civils ont trouvé la mort lundi soir dans un bombardement du groupe Etat islamique (EI) sur une zone contrôlée par le régime à Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Trois enfants figurent pa lire plus

Belga

30 mai 2017 Rencontre Macron-Poutine: "On partage des désaccords mais au moins, on les a évoqués"

Le président français Emmanuel Macron et son homologue russe Vladimir Poutine se sont montrés directs pour leur premier échange, lundi au château de Versailles, évoquant sans se faire de concession, la Syrie, les droits de l’Homme ou les médias russes. lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/