Attentat à Nice: le dispositif de sécurité "n'était pas sous-dimensionné", selon la police des polices

Une enquête de la « police des polices » française a conclu que le dispositif de sécurité sur la Promenade des Anglais de Nice le soir de l’attentat du 14-juillet, objet de vives polémiques avec l’opposition de droite, « n’était pas sous-dimensionné », a affirmé mercredi sa directrice, Marie-France Moneger-Guyomarc’h. Face aux critiques de la droite et de l’extrême droite après cet attentat qui a fait 84 morts et 435 blessés, le ministre socialiste de l’Intérieur Bernard Cazeneuve avait demandé un rapport à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), la « police des polices », sur ce dispositif de sécurité. Les polémiques « sont le fruit d’une mauvaise compréhension et interprétation des informations », a estimé Mme Moneger-Guyomarc’h.

Partager l'article

27 juillet 2016 - 18h05