Attentat dans une église en Normandie – Une garde à vue levée

Deux personnes, le cousin de l’un des tueurs et un réfugié syrien, étaient toujours en garde à vue samedi, tandis que celle d’un mineur de 16 ans a été levée dans l’enquête sur l’attaque djihadiste de Saint-Etienne-du-Rouvray, a indiqué le parquet de Paris. Le mineur n’en a toutefois pas fini avec la justice: des documents de propagande djihadiste ont été retrouvés dans son téléphone ainsi que dans son ordinateur et ces éléments ont été transmis par le parquet de Paris à son homologue de Rouen. En revanche, « aucun élément n’a démontré sa quelconque implication » dans la prise d’otages du 26 juillet dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, selon une source proche de l’enquête.

Le cousin d’Abdel Malik Petitjean, l’autre assaillant, était toujours en garde à vue. Agé de 30 ans, les enquêteurs se demandent s’il avait connaissance des funestes projets de son cousin. Quant au demandeur d’asile syrien, la photocopie de son passeport a été retrouvée au domicile d’Adel Kermiche.

Par ailleurs, un mineur de 17 ans qui avait tenté de partir en Syrie avec Adel Kermiche en 2015 et a de nouveau tenté de partir le 12 juillet, a été interpellé à Genève quelques jours plus tard, selon une source proche de l’enquête. Remis à la France et inculpé pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste », il a été placé en détention provisoire.

Partager l'article

30 juillet 2016 - 14h15