Attentat dans une église en Normandie – Les deux djihadistes se sont rencontrés sur Telegram

Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean, les deux auteurs de l’attaque de mardi qui a coûté la vie au père Jacques Hamel dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, seraient entrés en contact via l’application de messagerie chiffrée Telegram, affirment dimanche la Voix du Nord et le Parisien. Les deux djihadistes, âgés de 19 ans, « se parlaient, se connaissaient sur les réseaux, sur Telegram », dit un membre du groupe qui suivait le compte Telegram de Kermiche, interrogé par la VDN. « Ces deux hommes, qui ne se connaissaient pas » physiquement, « seraient entrés en contact pour la toute première fois le 22 juillet, soit quatre jours avant leur passage à l’acte », précise Le Parisien, en se basant sur l’enquête des policiers de la Sous-direction antiterroriste (SDAT).

Tout en accédant à l’application sur son smartphone, l’homme qui se présente comme « fiché S » à la Voix du Nord affirme avoir eu « des contacts réguliers avec Adel Kermiche », et être « un des maillons de la chaîne mise en place » par le djihadiste, qu’il affirme avoir consulté pour son « enseignement religieux ». Les téléphones des deux tueurs, qui vivaient à 700 kilomètres l’un de l’autre, ont « borné » dès le 23 juillet, trois jours avant l’attentat, à Saint-Etienne-du-Rouvray, « aux mêmes endroits », notamment dans la zone du domicile de Kermiche, selon une source proche du dossier. La mère d’Abdel Malik Petitjean affirme quant à elle que son fils était parti le lundi 25 juillet en covoiturage pour, lui avait-il dit, rejoindre un cousin à Nancy.

Partager l'article

31 juillet 2016 - 11h10