Ariane 5 ECA met en orbite deux satellites

La fusée Ariane 5 ECA a mis jeudi en orbite deux satellites de télécommunications, l’un brésilien, l’autre sud-coréen, a annoncé jeudi soir en Guyane française Arianespace. Il s’agit du quatrième succès de l’année pour cette société. Un peu plus de 28 minutes après son décollage, jeudi, Ariane 5 ECA s’est séparée du satellite SGDC (Satellite Géostationnaire de Défense et Communications Stratégiques) de l’opérateur brésilien Telebras S.A, d’une masse de 5 tonnes et 735 kg au décollage, puis du satellite KOREASAT-7 de l’opérateur coréen ktsat, d’une masse de 3 tonnes et 680 kg au décollage. Ariane 5 ECA avait décollé peu avant 18h51 locales (23h51 en Belgique), 1h20 après ce qui avait été prévu comme le meilleur horaire de lancement.
Le tir, depuis Kourou, était initialement prévu le 21 mars, mais il avait été reporté sine die en raison d’un mouvement social de grande ampleur en Guyane et en particulier à cause d’un barrage bloquant érigé par des manifestants à quelques centaines de mètres du centre spatial. L’accès au centre a été libéré le 22 avril, après plus d’un mois de blocage.

Partager l'article

05 mai 2017 - 02h05