Argentine: un politicien arrêté alors qu'il dissimulait des millions dans un monastère

Un haut fonctionnaire des gouvernements de Nestor puis Cristina Kirchner a été littéralement pris la main dans le sac: il a été arrêté mardi alors qu’il tentait de cacher des sacs contenant plus de 8 millions de dollars dans le jardin d’un monastère. L’ancien secrétaire aux Travaux publics José Lopez, 55 ans, a été pris en flagrant délit par des policiers alors qu’il lançait des sacs par dessus le portail du monastère de la ville de General Rodriguez, seulement habité par deux religieuses âgées. Les policiers ont découvert dans les 160 sacs des liasses de dollars, d’euros, des bijoux et un fusil dans sa voiture. « On aurait dit une scène de film policier, il va devoir rendre des comptes et expliquer ce qu’il faisait là avec tout cet argent et une arme », a déclaré le chef du gouvernement argentin, Marcos Peña.

Pendant douze ans, de 2003 à 2015, José Lopez a été le bras droit du ministre de la Planification, Julio de Vido, un proche des Kirchner et pièce maîtresse de la précédente administration. D’après le maire de General Rodriguez, Dario Kubar, c’est un habitant de la ville qui a appelé la police en voyant l’ancien ministre s’arrêter devant le monastère. Une des religieuses a indiqué que Lopez et De Vido venaient parfois au monastère, situé à 50 km de la capitale Buenos Aires.

« Lopez était très impliqué dans les travaux publics, effectués de manière très douteuse, lors du précédent gouvernement. (…) Cela prouve, au minimum, qu’il y avait d’énormes problèmes de transparence et au pire, de graves problèmes de corruption », a déclaré M. Peña. Ces derniers mois, des affaires de corruption présumée ont éclaté. Un chef d’entreprise proche des Kirchner qui s’est considérablement enrichi durant leur présidence, Lazaro Baez, a notamment été arrêté, soupçonné d’enrichissement illicite. Le président argentin Mauricio Macri, au pouvoir depuis décembre, a pour sa part été cité dans les Panama Papers, son nom apparaissant sur les registres de sociétés enregistrées au Panama et aux Bahamas.

Partager l'article

15 juin 2016 - 10h35